Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La fortune de Jean de Meun dans les lettres françaises

À la fin du Moyen Âge et à la Renaissance

Prolongeant Jean de Meun et la culture médiévale précédemment publié aux Presses universitaires de Rennes, cet ouvrage s’intéresse à la postérité de Jean de Meun sous toutes ses formes, du manuscrit à l’imprimé, du Roman de la Rose aux innombrables textes qui ont continué jusqu’au début du XVIIe siècle d’y puiser l’inspiration. Jean de Meun conserve une place à part dans les arts poétiques en raison de la force de son « invention » et plus généralement dans l’esprit des poètes, d’Alain Chartier à Pierre de Ronsard, en passant par Martin le Franc, Jean Bouchet, Clément Marot ou Jean-Antoine de Baïf.

Avec le soutien de l’université d’Orléans.

2020

Nicolas Lombart et de Silvère Menegaldo (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature Moyen Âge

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 264 p.

ISBN : 978-2-7535-7981-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Jean de Meun, du manuscrit à l’imprimé
  • Renaissance de Jean de Meun

Nicolas Lombart est maître de conférences en littérature de la Renaissance à l’université d’Orléans.

Silvère Menegaldo est professeur de langue et littérature médiévales à l’université de Tours.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes