Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Repenser la « mission civilisatrice »

L’éducation dans le monde colonial et postcolonial au XXe siècle

Quel rôle l’éducation a-t-elle joué dans l’entreprise coloniale européenne et quelle a été son importance à l’âge postcolonial ? Cet ouvrage offre de nouveaux éclairages sur les multiples reconfigurations de l’idée de « mission civilisatrice » ainsi que sur la complexité, les limites et la nature souvent ambivalente des politiques et des institutions scolaires dans le monde (post)colonial au cours du XXe siècle. Les études de cas portent sur des aires géographiques variées, allant de l’Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie) et subsaharienne (Cameroun, Tanganyika, République centrafricaine, Rwanda), à l’Asie (Inde et Indochine) et l’Océanie.

Avec une préface de Rebecca Rogers.

Avec le soutien de l’université de Lausanne (Fonds des publications) et de l’université de Genève (département d’Histoire générale et Maison de l’histoire).

2020

Damiano Matasci, Miguel Bandeira Jerónimo et Hugo Gonçalves Dores (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 252 p.

ISBN : 978-2-7535-7940-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Rebecca Rogers

 

  • Comparaisons, circulations, connexions
  • De la « mise en valeur » au « développement »
  • Trajectoires et enjeux éducatifs de la décolonisation

Damiano Matasci est maître-assistant au département d’Histoire générale de l’université de Genève.

Miguel Bandeira Jerónimo est chercheur et professeur au centre d’Études sociales de l’université de Coimbra.

Hugo Gonçalves Dores est postdoctorant au centre d’Études sociales de l’université de Coimbra.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes