Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Histoire de la fête des Mères

Non, Pétain ne l’a pas inventée !

La fête des Mères n’a pas été inventée par le maréchal Pétain selon l’idée reçue qui refleurit à chaque mois de mai. Cette fête a une source : le culte antique aux Déesses-Mères. Dans sa forme actuelle, la fête est la rencontre, au cours de la Première Guerre mondiale, entre la fête sentimentale de féministes américaines et la fête nataliste des populationnistes français. En imposant la préparation de la fête des Mamans à l’école, le maréchal Pétain en a fait un hymne à la Mère au foyer. Les IVe et Ve Républiques ont entériné cette pratique. La marchandisation a fait le reste.

Avec une préface de Françoise Thébaud.

2019

Louis-Pascal Jacquemond

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 240 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-7753-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Françoise Thébaud

 

  • Les prémices de la fête des Mères : de l’Antiquité au Moyen Âge
  • Mothering Sunday et Mother’s Day : une invention anglo-américaine
  • Les « Journées des mères » : une origine franco-française
  • La transmission du Mother’s Day en France et en Europe
  • Non Pétain n’a pas créé la « fête des Mères »
  • La « fête des Mères » sous la IVe et la Ve République
  • La marchandisation de la « fête des Mères »
  • Sous le feu des critiques dès l’origine
  • La « fête des Mères » : obsolescence programmée ?
  • La « fête des Mères » chez nos voisins

Louis-Pascal Jacquemond est historien contemporanéiste, inspecteur d’académie honoraire, chargé d’enseignement à Sciences Po Paris. Membre de Mnémosyne, il est coauteur de La place des femmes dans l’Histoire. Une histoire mixte (Belin, 2010), du Dictionnaire des féministes, France XVIIe-XXIe siècle (PUF, 2017) et de L’Europe des Femmes XVIIIe-XXIe siècle (Perrin, 2017). Il a publié Irène Joliot-Curie. Biographie (Odile Jacob, 2014) et L’espoir brisé. 1936, les femmes et le Front populaire (Belin, 2016).

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 mai 2019

Presses Universitaires de Rennes