Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Minorités en Méditerranée au XIXe siècle

Identités, identifications, circulations

La Méditerranée du XIXe siècle constitue un terrain particulièrement fécond pour une analyse des multiples dynamiques de la construction des minorités. Cet ouvrage interroge les modalités de la fixation des identités par les États impériaux et par les minorités elles-mêmes. Il accorde une attention particulière à l’articulation entre les critères religieux, linguistiques, nationaux et territoriaux dans la catégorisation de ces identités collectives et individuelles. Il apporte un éclairage sur la mise en place de nouveaux modes d’administration des minorités, montrant les circulations et les transferts des normes et des pratiques, entre minorités au sein d’un même empire, mais aussi d’un empire à l’autre.

Avec le soutien du laboratoire d’excellence Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances (ANR-10-LABX-85), du Centre d’études en sciences sociales du religieux (Césor), de l’École des hautes études en sciences sociales, du Centre d’histoire de Sciences Po, du Groupe Sociétés, religions, laïcités (GSRL), de l’École pratique des hautes études et de l’université PSL.

2019

Valérie Assan, Bernard Heyberger et Jakob Vogel (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 288 p.

ISBN : 978-2-7535-7592-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Produire la minorité pour gouverner : identifications, savoirs et expertises
  • Entre communauté, nation et religion : le statut des minorités au prisme des rivalités impériales
  • Les minorités face aux reconfigurations politiques : transferts et circulations des normes et des pratiques étatiques

Valérie Assan, chercheuse associée au GSRL (CNRS-EPHE, PSL), est spécialiste de l’histoire des Juifs en France et au Maghreb à l’époque contemporaine.

Bernard Heyberger, directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE, est historien spécialiste des chrétiens dans l’Empire ottoman.

Jakob Vogel, professeur au Centre d’histoire de Sciences Po et directeur du Centre Marc-Bloch à Berlin, est spécialiste de l’histoire de la nation et du nationalisme en Europe.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 19 juin 2019

Presses Universitaires de Rennes