Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’éducation au voyage

Pratiques touristiques et circulations des savoirs

Prenant le contre-pied de clichés résumant le tourisme au fait de bronzer idiot, cet ouvrage démontre la richesse des apprentissages liés au tourisme. D’une part, il ressort que faire du tourisme s’apprend car sa pratique implique des compétences organisationnelles, relationnelles, langagières et techniques. D’autre part, les savoir-faire acquis en situation touristique peuvent être profondément utiles dans le cadre d’économies néo-libérales mondialisées s’ils sont construits au retour comme autant de profits économiques, culturels et sociaux internationalisés. Cette formation par et à la mobilité touristique est appréhendée par plusieurs disciplines : géographie, histoire, sociologie, anthropologie, sciences de l’éducation et STAPS.

Avec une préface d’Orvar Löfgren.

Avec le soutien du laboratoire Géoarchitecture.

2019

Emmanuelle Peyvel (dir.)

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Géographie
Sciences humaines et sociales | Sociologie
Sciences humaines et sociales | Économie et gestion

Collection : Espace et Territoires

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 268 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-7597-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface d’Orvar Löfgren

 

  • Former la jeunesse par le tourisme
  • Circulations des savoirs touristiques
  • Tourisme et éducation à l’environnement

Emmanuelle Peyvel est maîtresse de conférences agrégée de géographie à l’université de Bretagne occidentale (UBO – Géoarchitecture, EA 7462) depuis 2011. Ses recherches portent sur la mondialisation, à travers l’étude des mobilités touristiques. Sa thèse, publiée aux ENS éditions, porte sur le tourisme domestique au Vietnam, envisagé dans une perspective postcoloniale. Elle s’intéresse notamment à l’apprentissage de compétences mobilitaires chez les touristes et aux tactiques qu’ils déploient pour concrétiser leurs projets. D’abord développé au Vietnam, où elle enseigne régulièrement, cet axe se nourrit aujourd’hui de travaux portant sur le littoral, dans le cadre d’un programme sur les classes de mer. Emmanuelle Peyvel est également co-directrice, avec Nicolas Bernard, du master Tourisme, parcours Management des activités et structures touristiques littorales.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 21 février 2019

Presses Universitaires de Rennes