Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le Carnaval, la Fortune et la Folie

La rencontre de Paris et Venise à l’aube des Lumières

Au début du XVIIIe siècle, Paris et Venise tissent des liens artistiques et intellectuels féconds, marqués par des échanges intenses. Qu’ils soient Français à Venise ou Vénitiens à Paris, ancrés dans une carrière à long terme ou seulement de passage, que recherchent ces artistes si loin de leur terre d’origine ? L’auteur brosse le portrait de deux écoles artistiques tournées l’une vers l’autre, de leurs moments d’éclats communs à leurs inéluctables désaccords. Ce livre met ainsi en lumière la densité des échanges transnationaux et esquisse un peu plus les contours d’une première Europe esthétique avant d’être politique.

Avec une préface de Pierre Rosenberg.

2017

Valentine Toutain-Quittelier

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 22,5 x 28,5
Nombre de pages : 376 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-5886-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 39,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Pierre Rosenberg

Voyages artistiques

  • La leçon du voyage ou l’apprentissage de la réciprocité
  • Paris et Venise dans le concert européen

Expériences artistiques

  • Du sacré au profane
  • De la figure humaine
  • De la politique, ou Pellegrini et la Banque royale

Transferts artistiques

  • Échos, emprunts et appropriations réciproques
  • La rencontre du trait et de la couleur

Docteure en histoire de l’art, Valentine Toutain-Quittelier enseigne à l’université et en école d’art. Spécialiste de la régence de Philippe II d’Orléans et des transferts culturels au XVIIIe siècle, elle consacre sa recherche actuelle à la représentation de la finance. Sa thèse, ici publiée dans une version remaniée, a été honorée du prix Nicole 2012 décerné par le Comité français d’histoire de l’art.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 novembre 2017

Presses Universitaires de Rennes