Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La bataille du placement

Organiser et contrôler le marché du travail, France, 1880-1918

Au croisement de l’histoire du travail, de l’histoire de l’action publique et de celle des mouvements sociaux, cet ouvrage explore la genèse du marché du travail, indissociable au tournant du XXe siècle de sa mise en ordre. Dans le cadre de la lutte contre le chômage, le processus aboutit à la veille de la Première Guerre mondiale à la création d’offices de placement locaux organisés par professions et convertis au paritarisme.

Avec une préface d’André Gueslin.

Avec le soutien de laboratoire ICT de Paris Diderot-Paris 7 et du CHATEFP.

2017

Benjamin Jung

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Pour une histoire du travail

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 296 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-5167-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface d’André Gueslin

 

  • Marcher, stationner : les usages urbains de l’embauche à la fin du XIXe siècle
  • Le bureau de placement, un marchand de travail contesté
  • La naissance d’une revendication : le mouvement des sans-travail et l’embauche régulée (1883-1885)
  • Contre l’exploitation de la misère : les syndicats de l’alimentation à l’attaque des placeurs (1886-1893)
  • Les bourses du travail fédérées ou le placement ouvrier au service de la lutte des classes (1892-1905)
  • Quand le mouvement ouvrier défia la République : le périlleux chemin vers la gratuité (1894-1904)
  • Syndicalismes de lutte et de services à la croisée des chemins (1904-1911)
  • L’accès au travail, enjeu de réforme (1910-1914)
  • Organiser le marché du travail en temps de guerre

Benjamin Jung est docteur en histoire, membre associé du laboratoire Identités-Cultures-Territoires (E + A 337) de l’université Paris VII. Ses recherches portent, pour les XIXe et XXe siècles, dans une perspective sociohistorique, sur le travail, son marché et ses institutions, les politiques publiques de lutte contre le chômage et de placement, le mouvement ouvrier et les réseaux de la réforme urbaine et sociale.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes