Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Fictions de l’intime

Le roman contemporain d’Amérique centrale

L’Amérique centrale s’est trouvée au centre de l’attention médiatique pendant les années 80 à cause de l’embrasement produit par les conflits armés et du fait de l’intérêt pour les témoignages littéraires liés aux revendications politiques. Quelles voies a empruntées la littérature centre-américaine une vingtaine d’années après la signature des traités de paix dans la région ? La littérature centre-américaine contemporaine se présente de manière générale comme un domaine d’une grande diversité ; nous pouvons y lire une remise en question des contradictions, des luttes sociales et des discours dominants des sociétés de l’Isthme.

 Avec le soutien de l'université de Nantes.

2017

Sergio Coto-Rivel

filet

Domaine : Littérature | Littérature XXe siècle

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 296 p.

ISBN : 978-2-7535-5267-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Espaces conflictuels
  • (Sub)Versions critiques
  • Le tournant subjectif
  • Témoins d’époques révolues
  • Confessions fictives
  • Espaces et corporalités
  • Espaces urbains
  • Espaces de violence

Sergio Coto-Rivel est maître de conférences en littérature et civilisation latino-américaines à l’université de Nantes et membre du laboratoire CRINI. Docteur en études ibériques et ibéro-américaines de l’université Bordeaux-Montaigne, ses recherches portent sur la littérature latino-américaine contemporaine, en particulier les représentations du genre (masculin/féminin), la mémoire et les subjectivités.
 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 29 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes