Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Arthur après Arthur

La matière arthurienne tardive en dehors du roman arthurien (1270-1530)

À travers un parcours des attestations arthuriennes allant des années 1270 au début du XVIe siècle, cet ouvrage réunit des articles mettant en évidence l’évolution des usages de la matière arthurienne, entre intertextualité, transfictionnalité, pratique de l’allusion et réminiscences vagues. La matière arthurienne est donc ici vue à la fois comme tradition littéraire, comme phénomène culturel, voire comme phénomène de mode.

Publié avec le soutien de la Maison des sciences de l’homme en Bretagne.

2017

Christine Ferlampin-Acher (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature Moyen Âge

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 662 p.

ISBN : 978-2-7535-5268-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 34,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Le temps du roy Artus et des compaignons de la Table Ronde (Méliadus et Clériadice, § 1,1) : histoire(s) arthurienne(s)

  • Il n’y eut si petit qui a celle heure ne cuidast valoir Lancelot (Le livre du Cœur d’Amour Epris, XLV, L. 4) : modèles arthuriens

  • Artus de Bretaigne […] et maint autre dont je sui certaine que vous avez oÿ parler (Guillaume de Machaut, Le Voir Dir, VII) : une mode arthurienne ?

Christine Ferlampin-Acher est professeur de langue et littérature française du Moyen Âge à l’université Rennes 2 et membre senior de l’Institut universitaire de France.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 29 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes