Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’illusion de l’arbitraire du signe

Cet ouvrage démontre empiriquement l'hypothèse innovante que le trait phonétique est pertinent pour représenter la structuration lexicale. Ainsi émerge un nouveau paradigme au sein des sciences du langage, fondé sur le postulat que les formes n’ont rien d’arbitraire relativement aux significations.

2016

Georges Bohas

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Linguistique

Collection : Rivages linguistiques

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 122 p.

ISBN : 978-2-7535-5042-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • L’organisation submorphémique à partir de l’anglais et de l’arabe
  • Solution du problème de l’homonymie
  • Le trait [dorsal] et la « courbure » en arabe
  • La courbure dans d’autres langues

Georges Bohas, membre honoraire de l’Institut de France, spécialiste de langue et de littérature arabe, internationalement connu pour ses travaux dans ce domaine mais aussi sur le syriaque et l’araméen, ainsi que pour sa contribution à la traduction et l’édition du Roman de Baybars et à la sauvegarde des manuscrits de Tombouctou, est professeur émérite à l’École normale supérieure de Lyon. Son apport à la théorie linguistique consiste en la fondation d’un nouveau paradigme, postulant un niveau « submorphémique » dont les unités pertinentes, sur le plan de la forme comme sur celui du sens, sont les traits qui constituent l’identité des phonèmes entrant dans la composition des morphèmes.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 20 octobre 2017

Presses Universitaires de Rennes