Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Antoine-Marie Chenavard

Architecte lyonnais (1787-1883)

Cette monographie constitue la première étude consacrée au plus grand architecte lyonnais du XIXe siècle et dévoile une œuvre d’une fécondité insoupçonnée, servie par une iconographique demeurée à ce jour complètement inédite. Antoine-Marie Chenavard (1787-1883) compte pour l’une des figures les plus originales de l’architecture française du XIXe siècle. Œuvrant entre néo-classicisme et gothique troubadour, il signe de nombreux édifices publics dans la région lyonnaise. Mais c’est en matière de restauration des monuments médiévaux que l’architecte se distingue particulièrement au cours de sa longue carrière.

Avec une préface Jean-Yves Andrieux.

Avec le soutien de l’ENSA de Lyon, de l’EVS-LAURE et de l’AASAAL.

2016

Philippe Dufieux

filet

Domaine : Art | Architecture

Collection : Art et Société

filet

Format : 22 x 28 cm
Nombre de pages : 354 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-4990-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 35,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Jean-Yves Andrieux

 

  • Les années de formation
  • Iter Italicum, de Lyon à Palerme
  • Les commémorations de la Restauration ou l’Ancien Régime retrouvé
  • L’architecte-voyer de La Guillotière et de La Croix-Rousse
  • Dans l’ombre de Baltard : le nouveau palais de Justice de Lyon
  • Des Jacobins aux Cordeliers de l’Observance, la reconversion des ensembles conventuels
  • La culture classique à l’épreuve de l’archéologie médiévale
  • L’affaire du Grand Théâtre de Lyon
  • Voyage en Arcadie : de Lyon à Athènes
  • Seconde Rome et nouvelle Athènes : Chenavard et les monuments antiques de Lyon
  • Le nouveau Philibert De l’Orme
  • La construction de la postérité

Philippe Dufieux est professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon, chercheur au LAURE/EVS (UMR 5600). Correspondant de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, ancien président de la Société d’histoire de Lyon, ses recherches portent essentiellement sur l’histoire de l’art à Lyon aux XIXe et XXe siècles. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages parmi lesquels Le Mythe de la primatie des Gaules. Pierre Bossan (1815-1888) et l’architecture religieuse en Lyonnais au XIXe siècle (2004) ; Sculpteurs et architectes à Lyon (1910-1960) de Tony Garnier à Louis Bertola (2007) ; Louis Bouquet (1885-1952). Le peintre, le poète et le héros (2010) ; Les Maisons de Georges Adilon. Projets et réalisations 1960-1990 (2011) et Habiter un immeuble dans le Rhône. Du logement pour tous aux nouveaux modes d’habiter 1945-2015 (2014). Il vient de publier L’Art de Lyon aux Éditions Mengès-Place des Victoires.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 septembre 2018

Presses Universitaires de Rennes