Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La banque en Renaissance

Les Salviati et la place de Lyon au milieu du XVIe siècle

Ce livre explore les raisons d’une success story qui a duré plus longtemps que l’on a souvent voulu le croire. Fondée sur l’analyse des archives de l’une des premières maisons de Lyon, la banque Salviati, l’étude met au jour les formes d’organisation et de calcul qui ont permis aux Italiens de tirer parti de la croissance économique sans précédent qu’a connue l’Europe au XVIe siècle, et d’assurer la durabilité de leurs entreprises dans leurs terres d’origines et dans le monde.

Avec une préface de Jacques Bottin.

Avec le soutien de l’Institut universitaire européen de Florence et de l’ANR Enpresa.

2016

Nadia Matringe

filet

Domaine : Histoire | Histoire moderne

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 418 p.

ISBN : 978-2-7535-4956-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Jacques Bottin

 

  • Système comptable et gestion des affaires
  • Modèle d’entreprise et type de négoce
  • Négoce en commission et structuration du lien marchand
  • Aux origines de la prospérité des foires : un commerce italien du luxe ?
  • Prêter au roi de France : un pari insensé ? Les Italiens de Lyon et l’organisation du marché des finances
  • La place de Lyon dans le système européen des changes
  • Retards et innovations : le témoignage des sources italo-lyonnaises sur l’histoire des pratiques bancaires

Docteur en histoire de l’Institut universitaire européen de Florence, Nadia Matringe est actuellement chargée de cours à la London School of Economics and Political Science et chercheuse affiliée à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine. Elle a reçu pour la thèse dont ce livre est issu le prix 2014 décerné par l’Association européenne d’histoire de l’entreprise. Ses recherches portent sur l’histoire économique et sociale de l’Europe moderne. Elle s’intéresse en particulier au développement des marchés du crédit, ainsi qu’à la construction et à la diffusion d’un modèle d’entreprise italien dans le Nord-Ouest européen.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 20 octobre 2017

Presses Universitaires de Rennes