Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Ebola, géographie d’une crise sanitaire

1994-2005

À travers l’analyse d’épidémies ayant sévi au Gabon et en République du Congo, ce livre développe une approche visant à « dénaturaliser » les épidémies de fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE). Que l’on convoque la notion de risque ou que l’on inspecte les interventions humanitaires associées à la gestion des épidémies de FHVE, celles-ci sous-tendent des enjeux de pouvoir et de représentations prégnants qui structurent la géographie sociale de cette maladie.

Préface de Emmanuel Éliot et Anne-Cécile Hoyez.

Avec le soutien du laboratoire ESO de l’université Rennes 2.

2016

Clélia Gasquet-Blanchard

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Géographie
Sciences humaines et sociales | Santé-Médecine

Collection : Géographie sociale

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 228 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-4767-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Emmanuel Éliot et Anne-Cécile Hoyez

Émergence, développement et rapport à une maladie émergente

  • L’approche en géovirologie
  • La construction d’Ebola comme problème de « santé globale »
  • Enjeux autour de la prise en charge de l’épidémie et de sa contestation

Collecte du matériau de recherche dans des contextes socio-spatiaux défavorisés

  • Le Gabon et la République du Congo : une organisation territoriale et sanitaire propice à l’émergence d’Ebola
  • La structuration d’enjeux territoriaux globaux, passant sous silence les difficultés locales
  • Méthodologie de la recherche

Les épidémies comme révélateur d’enjeux sociaux et sanitaires locaux

  • L’émergence, une concurrence de facteurs au sein de contextes locaux spécifiques
  • Une double nécessité face à la maladie : se soigner et en comprendre les causes
  • La crise sociale au cœur des potentialités de diffusion de la maladie
  • Quelles territorialités des reconstructions socio-identitaires post-traumatiques ?

Clélia Gasquet-Blanchard est maîtresse de conférences en géographie au département SHS de l’EHESP et attachée à l’UMR 6590 Espaces et sociétés.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes