Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Liaisons dangereuses

Les extrêmes droites en France et en Italie (1960-1984)

Ce livre retrace le dialogue de longue durée entre les extrêmes droites italiennes et françaises depuis le début des années 1960. De ces relations d’abord personnelles naissent de véritables réseaux qui bénéficient du soutien bienveillant des régimes dictatoriaux portugais et espagnol. Certains des membres de cette « communauté de combat » occidentale participent à la série d’attentats du terrorisme « noir » qui frappent l’Italie à partir de 1969.

Avec une préface de Michelle Zancarini-Fournel.

Avec le soutien de l’université Rennes 1.

2016

Pauline Picco

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire politique de la France au XXe siècle
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 302 p.

ISBN : 978-2-7535-4866-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Michelle Zancarini-Fournel

  

L’OAS en italie : réseaux et soutiens

  • Réseaux et mythe OAS en Italie
  • Forces politiques italiennes et OAS
  • Une «  communauté de mémoires » : postérité de la lutte OAS en Italie

Des réseaux OAS aux stragi italiennes

  • L’existence d’une « communauté de combat » occidentale
  • L’Aginter presse : réseaux OAS, contre-subversion et terrorisme
  • « Inoubliable, trente ans après », le soutien français au terrorisme d’extrême droite italien (1969-1984)

« Parti frère » et « modèle » italien ? Une relation franco-italienne privilégiée

  • Des passerelles idéologiques pour penser un monde commun
  • « Aujourd’hui l’Italie, demain la France »
  • Des « partis frères » ? Déséquilibres et dépendances

Pauline Picco est professeure agrégée et docteure en histoire. Elle a soutenu en 2013 une thèse intitulée « Histoire entrecroisée des extrêmes droites françaises et italiennes : cultures politiques, itinéraires, réseaux (1960-1984) ». Elle est actuellement chercheuse partenaire de l’UMR Sirice 8138 et membre du comité de pilotage de l’Axe 2 du Labex EHNE.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 avril 2017

Presses Universitaires de Rennes