Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La désobéissance civile aux États-Unis et en France

1970-2014

Cette étude comparative des mouvements politiques, sociaux, religieux, écologiques accompagnés d’actes de désobéissance civile dans les deux pays, contre l’armée, les O.G.M., le nucléaire, contre l’avortement, pour la défense des immigrants, des sans papiers, des sans logis et de l’environnement, met en lumière les caractéristiques des pratiques et des objectifs de la désobéissance civile en France et aux États-Unis. Elle révèle les lignes de force qui traversent les deux sociétés et la crise du politique qui leur est propre.

Avec le soutien de l’Institut des Amériques.

2016

Marianne Debouzy

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Des Amériques

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 202 p.

ISBN : 978-2-7535-4857-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • L’armée comme cible
  • Protection des immigrés sans papiers
  • Les sans logements et les mal logés
  • L’opposition à l’avortement
  • Nucléaire et désobéissance civile
  • OGM et désobéissance civile
  • Les luttes écologiques et la désobéissance civile

Professeur honoraire de l’université Paris-8, spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis, Marianne Debouzy a publié, entre autres ouvrages, La Genèse de l’esprit de révolte dans le roman américain, 1875-1915 (Minard, 1968), Le Capitalisme « sauvage » aux États-Unis,1860-1900 (Le Seuil, 1972), Travail et Travailleurs aux États-Unis (La Découverte, 1980, 1984), Le Monde du travail aux États-Unis : Les Temps difficiles, 1980-2005 (L’Harmattan, 2009) et de nombreux articles sur l’histoire de la classe ouvrière américaine, les mouvements de contestation aux États-Unis et l’influence de la culture de masse américaine en France dans des revues françaises et étrangères.

 

"Le terme de « désobéissance civile » arrive dans l’espace public français lors de la contestation de la loi sur l’hébergement des étrangers, en 1997. Auparavant, la chose, tout autant que le mot, était-elle inédite en France ? C’est à cette question que répond l’ouvrage de Marianne Debouzy, spécialiste de l’histoire sociale des Etats-Unis. Peut-on comparer l’usage de la notion outre-Atlantique et les pratiques des « nouveaux mouvements sociaux » apparus en France dans les années 1970 ? Les cibles et objectifs sont parfois de même nature et pourtant les mobilisations se conforment à des spécificités nationales. Multipliant les comparaisons (entre la lutte pour la défense des ­séquoias, par exemple, et la ZAD de Notre-Dame-des-Landes), l’ouvrage offre de quoi nourrir une réflexion sur les voies empruntées par des générations qui veulent rompre avec un tenace sentiment d’impuissance face au monde ­politique."

Julie Clarini,"Le Monde des livres", 7 juillet 2016

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 21 juillet 2017

Presses Universitaires de Rennes