Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les femmes militaires

Cet ouvrage s’attache à répondre aux multiples questions et problématiques de la féminisation des armées et vise à replacer au cœur des débats scientifiques un thème trop souvent délaissé depuis une dizaine d’années. Au-delà des analyses scientifiques et des regards institutionnels, cet ouvrage livre également des témoignages de femmes militaires s’exprimant librement avec leurs mots et ressentis sur leur quotidien au sein des armées françaises.

Avec le soutien du centre de recherche des Écoles de Coëtquidan et du Fonds de dotation Saint-Cyr Grande École.

2015

Claude Weber (dir.)

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Essais

filet

Format : 14 x 23 cm
Nombre de pages : 274 p.

ISBN : 978-2-7535-4269-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Le recrutement et l’entrée dans le métier
  • L’exercice du métier
  • La carrière militaire
  • Le cas d’armées étrangères

Avec les contributions de C. A., Baltazar Maria da Saudade, Anne Both, Sophie Caussel, Luc Chelly, Gilles Chevalier, Irène Eulriet, Adelaïde Fouchard, Françoise Gaudin, Elizabeth Kinne, J. L., Stéphanie Monay, Laurène Navarro, Cécile Ortemann, Christophe Pajon, Sandrine Paugam, Florence Petit, Jean-Philippe Pierre, Rémy Porte, Delphine Resteigne, Sabine Rivayrol, Ana Romao, Jeanne Teboul, Catherine Tourre-Malen et Claude Weber.

 

« Les ouvrages comme Les femmes militaires s’avèreront toujours nécessaires ; car il ne faut pas tomber dans une banalisation des difficultés soulevées par la féminisation, banalisation qui aboutirait à taire les problèmes et à entériner ce qui est inacceptable. C’est en disant les choses telles qu’elles sont, et notamment en offrant la possibilité aux femmes courageuses de témoigner, que des progrès, aujourd’hui encore non satisfaisants, pourront advenir. »

Audrey Hérisson, Revue Défense Nationale, n°788, mars 2016

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes