Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le temps des ruines, 1914-1921

Ce livre éclaire ce que les destructions de la guerre ont signifié pour les contemporains de 1914 et plus particulièrement la manière dont la société française s’est emparée de ces représentations de ruines pour en faire un symbole de douleur. Dès le début du conflit, les vues de dévastation et plus particulièrement celles des édifices culturels furent instrumentalisées par la propagande française. Au même moment, une réflexion s’élabora sur la préservation des vestiges de guerre et sur la mise en place d’un tourisme de champ de bataille.

Avec une préface de Carine Trevisan.

2015

Emmanuelle Danchin

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Guerre et société

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 352 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-4192-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Carine Trevisan

Les représentations de ruines : une arme de guerre au service de la mobilisation

  • Les Ruines, témoins de la guerre et de la violence des premiers combats
  • La mobilisation autour du patrimoine
  • Penser les ruines de l’après-guerre

Les ruines : incarnation de la nation et de ses souffrances

  • Des ruines « programmées » ?
  • Des ruines personnifiées, symboles de la mort refoulée et des corps mutilés des soldats

Des ruines héroïsées aux cadavres encombrants (1918-1921)

  • La question des réparations
  • Hommages rendus aux ruines combattantes
  • Que faire des ruines ?

Emmanuelle Danchin est docteure en histoire contemporaine et en histoire, arts et archéologie et chercheure partenaire à l’UMR 8138 SIRICE (Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe).

 

« [cet] ouvrage apporte une réflexion originale sur le statut culturel et symbolique des ruines en temps de guerre et sur le rôle de l’image – notamment la photographie – dans la diffusion du motif des "crimes contre le patrimoine". »

Bruno Cabanes, Histoire@Politique, 21 janvier 2016

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 avril 2017

Presses Universitaires de Rennes