Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Vertu et politique

Les pratiques des législateurs (1789-2014)

Depuis la Révolution française, c’est dans la vie parlementaire que s’est exprimée l’exigence de vertu publique. Comment concevoir et encadrer les actes d’un citoyen au service du Souverain ? Pour garantir sa vertu, faut-il limiter ses pouvoirs, le nombre ou la durée de ses mandats ? Jusqu’où la parole et le geste du député sont-ils libres, couverts par l’« inviolabilité » décrétée dès 1789 ? Quelques cas de députés corrompus peuvent-ils suffire à jeter le discrédit sur leurs collègues et à faire naître en France les premiers germes d’un antiparlementarisme ?

Coédition avec la Société des études robespierristes.

2015

Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Leuwers et Alain Tourret (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire moderne
Sciences humaines et sociales | Droit
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 440 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-4138-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents


  • Formuler la vertu comme exigence politique
  • La Révolution française et la vertu [1].
  • La vertu et la politique
  • La Révolution française et la vertu [2]. La vertu publique malmenée ?
  • Corriger ou instrumentaliser le manque de vertu ? (XIXe-XXe siècle)
  • Robespierre et la vertu

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes