Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Humaniser la peine ?

Enquête en maison d’arrêt

Cette enquête en immersion dans deux maisons d’arrêt apporte un regard nouveau sur toutes les questions touchant au domaine du droit en prison. Elle s’intéresse au travail concret des professionnels sous contrainte gestionnaire, elle analyse l’expérience sociale de l’incarcération et le sentiment d’injustice. Ce livre montre finalement les logiques contradictoires de l’institution.

Avec le soutien du laboratoire Iris (EHESS).

2015

Yasmine Bouagga

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Droit
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Le Sens social

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 312 p.

ISBN : 978-2-7535-4049-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • La genèse d’une prison libérale ?
  • « Vous entrez en prison… »
  • Enfermer
  • Moraliser le temps de la peine
  • Conseiller
  • Sous main de justice
  • Ceux qui font passer le droit
  • Faire sortir, ou pas

Yasmine Bouagga est sociologue, ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm). Elle a soutenu sa thèse à l’EHESS en 2013, sous la direction de Didier Fassin. Elle est actuellement enseignante à l’université Paris-Dauphine et post-doctorante à l’Iris (EHESS).

 

« la mise en évidence de différences frappantes en matière d’exercice du droit selon l’appartenance de classe des justiciables nous paraît particulièrement réussie. »

Guillaume Brie, Lectures, 4 septembre 2015

 

« Humaniser la peine ? permet assurément au lecteur, grâce à la richesse des matériaux recueillis et à la subtilité de leur analyse, une véritable immersion dans le monde des maisons d’arrêt. L’auteure réussit parfaitement à faire tenir ensemble l’exploration de la matérialité de l’expérience carcérale et l’analyse des politiques publiques en situant justement son travail là où celles-ci s’articulent aux expériences individuelles. »

Gwénola Ricordeau, La Vie des idées, 15 février 2016

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 novembre 2019

Presses Universitaires de Rennes