Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Exploiter les difficultés méthodologiques

Une ressource pour l’analyse en sciences sociales

En examinant les difficultés rencontrées lors d’enquêtes de terrain en sciences sociales, cet ouvrage constitue un plaidoyer pédagogique présentant aux chercheurs débutants la dimension parfois positive des obstacles auxquels ils peuvent être confrontés. Par conséquent, il invite à enrichir tout travail de sciences sociales d’une réflexion approfondie et systématique sur les difficultés méthodologiques rencontrées.

Avec une préface de Stéphane Beaud.

Avec le soutien de l’université Rennes 1.

2015

Christine Guionnet et Sophie Rétif (dir.)

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Sciences humaines et sociales
Sciences humaines et sociales | Sociologie
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Des sociétés

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 176 p.

ISBN : 978-2-7535-4012-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Stéphane Beaud.

Christine Guionnet est maîtresse de conférences en science politique à l’université Rennes 1 et membre du Centre de recherches sur l’action politique en Europe.

Sophie Rétif est docteure en science politique de l’université Rennes 1 et post-doctorante à l’IDHES (université Paris Ouest Nanterre La Défense).

 

« La mise en évidence de certaines normes implicites du monde académique constitue d’après nous un des principaux apports du livre pour des scientifiques. Des jugements de valeur sur les "objets impurs" aux tensions entre "recherche entrepreneuriale" et "recherche pure", en passant par les présupposés sur les facilités d’accès au terrain des "chercheurs-indigènes" ainsi que les injonctions institutionnelles à la recherche comparée, ce livre lève le voile sur des normes et des valeurs implicites qui régissent le monde de la recherche en sciences sociales. »

Marie-Carmen Garcia, Lectures, 07 juillet 2015

 

« [cet ouvrage] s’immisce dans les interstices méthodologiques bien souvent laisses sous silence. L’écrit libère une parole non dite et rassure sur des pratiques de recherche souvent empreintes de doutes et de questionnements. L’ouvrage propose n’est pas un guide méthodologique supplémentaire dans un paysage francophone déjà bien rempli. Ses objectifs se situent presque a l’oppose de ceux du manuel : plutôt que de proposer une succession d’étapes a construire, a suivre, a respecter, il s’agit plutôt d’oser exposer sa pratique et donc de s’exposer soi-même dans son identité de chercheur. Et c’est la tout l’intérêt du livre ! »

Nathalie Burnay, Revue française de science politique, vol. 66, n°1, 2016

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 08 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes