Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Espace et rapports de domination

Dans le contexte capitaliste néolibéral actuel, l’espace permet aux dominants d’asseoir leur domination par la surveillance, la spoliation, la relégation, etc. L’ouvrage analyse cette situation mais aussi l’utilisation de l’espace dans la résistance et la contestation des dominés. Dans le champ de la critique sociale francophone, les contributions explorent ainsi divers domaines : la question urbaine, les études sur le genre, le sexe, la sexualité et l’intersectionnalité, la question des migrations ainsi que celle des populations marginalisées et, enfin, l’environnement.

2015

Anne Clerval, Antoine Fleury, Julien Rebotier et Serge Weber (dir.)

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Géographie

Collection : Géographie sociale

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 400 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3693-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • L’approche radicale en géographie : des pratiques de recherche
  • Des formes et des échelles : un statut épistémologique de l’espace toujours en débat
  • Production de l’espace urbain et rapports sociaux de domination
  • Genre, espace et imbrication : des rapports de domination
  • « Gérer les indésirables » : dispositifs de mise à l’écart et tactiques de résistance
  • La domination à travers l’environnement

Anne Clerval est enseignante-chercheuse en géographie à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée (ACP, Analyse comparée des pouvoirs). Ses recherches portent sur les dynamiques de gentrification et leurs conséquences en Île-de-France, analysées au prisme des rapports de domination.

Antoine Fleury est chercheur en géographie au CNRS (Géographie-cités) à Paris. Ses recherches portent sur les dynamiques spatiales des métropoles européennes en lien avec la question des espaces publics, avec la métropole parisienne comme terrain privilégié.

Julien Rebotier est chercheur en géographie au CNRS (SET, Société, environnement, territoire) à Pau. Ses recherches portent sur une lecture sociale et politique des risques et de l’environnement lus au prisme des principes de justice et de durabilité (villes d’Amérique latine et grand sud-ouest européen).

Serge Weber est enseignant-chercheur en géographie et aménagement à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée (ACP, Analyse comparée des pouvoirs). Ses recherches portent sur les migrations internationales, les politiques migratoires et les espaces transnationaux en Europe et à ses marges.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 28 avril 2017

Presses Universitaires de Rennes