Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Le non-rapport sexuel à l’adolescence

Théâtre et cinéma

Cet ouvrage montre comment à la fin du XIXe siècle un dramaturge lève un bout de voile sur la question de l'inexistence du rapport sexuel, puis comment au XXIe siècle, cette même question est saisie dans toute sa crudité au cinéma et en littérature. Il analyse L’Éveil du printemps de Wedekind, préfacé par Lacan, et deux films (Naissance des pieuvres de Céline Sciamma et Les Beaux Gosses de Riad Sattouf) ainsi qu’un roman (Clèves de Marie Darrieusecq).

Avec une préface de Laurent Ottavi.

Avec le soutien de l’équipe d’accueil 4050 de l’université Rennes 2.

2015

Christiane Page et Laëtitia Jodeau-Belle

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Psychologie
Art | Théâtre
Art | Cinéma

Collection : Clinique psychanalytique et psychopathologie

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 144 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-3699-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 14,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Laurent Ottavi

 

Deux mythes fondateurs du rapport sexuel qui n’existe pas

Savoir et jouissance dans L’Éveil du printemps : une approche du non-rapport sexuel éclairée par la préface de Lacan

  • Savoir et jouissance : Wendla
  • Le savoir impossible : Moritz
  • « L’initiation, une science de la jouissance » : Melchior

Les amours adolescentes au XXIe siècle

  • Le corps impatient des jeunes filles
  • Le champ de l’accomplissement sexuel

Cet ouvrage prend son origine dans une recherche faite en 2012 sous la direction de Sophie-Marret-Maleval et prolongée au sein de Kairos, groupe de recherche interdisciplinaire de l’université Rennes 2, réunissant des chercheurs de l’EA 4050 (Recherches en psychopathologie : nouveaux symptômes et lien social) et 3208 (Arts : pratiques et poétiques). Christiane Page et Laëtitia Jodeau-Belle en sont les responsables scientifiques.

Christiane Page, professeur des universités en études théâtrales, est membre de l’EA 3208 « Arts : pratiques et poétiques » à l’université Rennes 2. Elle a récemment dirigé Les Écritures théâtrales du traumatisme, PUR, 2012, et Charlotte Delbo, œuvre et engagement, PUR, 2014. Elle est l’auteur de « Usages de la scène dans l’œuvre de Imre Kertész », in L’homme Kertész, N. George-Lambrichs et D. Fernandez (dir.), Éd. Michèle, 2013.

Laetitia Jodeau-Belle, psychanalyste et maître de conférences en psychopathologie et clinique, est membre du laboratoire de psychopathologie et clinique « Recherches en psychopathologie : nouveaux symptômes et lien social », EA 4050. Elle a codirigé avec L. Ottavi Les fondamentaux de la psychanalyse lacanienne, coll. Didact Psychanalyse, PUR, 2008, et est l’auteur de « Folies d’amour, folies féminines », L’Étourdie (sous la direction d’E. Borgnis-Desbordes), PUR, 2011.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 28 juin 2016

Presses Universitaires de Rennes