Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’armée française et l’ennemi intérieur

1917-1939. Enjeux stratégiques et culture politique

Cet ouvrage examine la rupture conceptuelle que fut l’implantation du mouvement communiste en France pour l’institution militaire : la redéfinition d’un ennemi intérieur. Dans l’entre-deux-guerres, le communisme est pour l’armée un enjeu essentiel de sa relation au pouvoir politique, centré sur le maintien de l’ordre contre les révolutionnaires. C’est également un problème stratégique souvent corrélé à la question allemande. Enfin, il s’agit du révélateur de l’existence de deux cultures politiques porteuses de conceptions antagonistes de l’identité nationale et de sa défense.

Avec une préface d’Olivier Forcade

Avec le concours de l’université Paul-Valéry, Montpellier.

2015

Georges Vidal

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Guerre et société

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 264 p.

ISBN : 978-2-7535-3620-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Olivier Forcade

 

  • L’instrument de l’Allemagne (1917-1934)
  • La France au cœur de la Révolution mondiale (1934-1939)
  • Le facteur international (1936-1939)
  • L’armée dans la lutte contre le communisme

Georges Vidal est professeur agrégé et docteur en histoire, habilité à diriger des recherches, membre de l’équipe CRISES (université Montpellier III) et enseignant au lycée Joffre (Montpellier).

 

« Georges Vidal propose avec cet ouvrage une enquête d’une grande précision et d’une érudition réellement impressionnante. »

Erwan Le Gall, En Envor, n°6, été 2015

 

« L'ouvrage de Georges Vidal est passionnant par les multiples points qu'il aborde : le rôle du contre-espionnage, la surveillance des usines d'armement et des conscrits communistes, la question de la contre-insurrection. Surtout, le travail de Georges Vidal est novateur en liant fait militaire et dimension politique pour mieux appréhender la singularité du phénomène communiste et les évolutions de l'armée française. Voici donc un livre qui passionnera aussi bien les amateurs d'histoire politique que d'histoire militaire. »

Communisme et conflits, 26 octobre 2015

 

 

« Un livre très intéressant, qui contribue à l'écriture d'une "histoire politique de l'armée", ou une "histoire de l'armée face aux questions politiques". Comme sur beaucoup de sujets, les choses sont complexes et l'analyse se doit d'être fine. À lire attentivement et à conserver. « 

Guerres et conflits, 10 mai 2015

 

« [Ce travail] constitue aussi un état très complet de l’historiographie, tant française qu’étrangère, et peut à juste titre être considéré comme un ouvrage majeur, incontournable, sur un sujet trop largement méconnu et où les clichés font encore florès. À lire absolument. »

Marie-Catherine et Paul Villatoux, Vingtième Siècle, n°129, 2016/1

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 décembre 2018

Presses Universitaires de Rennes