Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Vivre avec le handicap

L’expérience de l’incapacité motrice majeure

Qu’est-ce que vivre à domicile avec un handicap ? Cette étude ethnographique interroge le rapport au corps de ceux qui subissent une incapacité motrice majeure, elle explore aussi leurs relations aux professionnels intervenant et les modalités de la construction identitaire qui en découlent. S’appuyant sur trois enquêtes menées entre 2008 et 2010, Adeline Beyrie distingue trois formes de l’expérience du handicap : une existence sous contrôle, une solitude entourée et le corps comme performance.

Avec le soutien du conseil scientifique de Rennes 2.

2015

Adeline Beyrie

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Le Sens social

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 328 p.

ISBN : 978-2-7535-3612-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Vivre à domicile, une réalité nouvelle

  • L’émergence d’un contexte inédit
  • Une réalité plurielle

L’expérience d’un corps distribué

  • Du corps à l’identité
  • Des frontières de soi : l’histoire d’Étienne Canet
  • Entre déconstruction et reconstruction

Trois modalités de préservation de soi

  • Une existence sous contrôle
  • Une solitude entourée
  • Le corps comme une performance : tout sauf vivre comme « des handicapés »

Adeline Beyrie est assistante sociale et sociologue, post-doctorante au sein du laboratoire d’études et de recherche en sociologie LABERS (EA 3149), université Bretagne-Sud, Lorient.

 

«C’est la spécificité de cette expérience d’un « corps distribué » avec des frontières entre soi et l’autre qui se brouillent et une intimité à perpétuellement négocier, dont rend finement compte Adeline Beyrie ». 

Actualités sociales hebdomadaires, n° 2908, 1er  mai 2015.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes