Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’Aisne occupée

Les civils dans la Grande Guerre

L’ouvrage décrit la vie quotidienne des civils occupés dans l’Aisne durant la Grande Guerre (1914-1918), ainsi que de la diversité de leurs relations avec les soldats allemands, de l’opposition clandestine au sentiment amoureux. Grâce à une approche socio-historique, Philippe Salson opère un carottage des mécanismes sociaux à l’œuvre et les analyse depuis l’échelle départementale jusqu’à celle de l’individu. Pour cela, il confronte ici des témoignages, diverses sources administratives et les récits monographiques de 452 communes.

Avec le soutien du conseil général de l’Aisne.

2015

Philippe Salson

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Guerre et société

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 306 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3593-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Des civils surpris par l’invasion

  • Les témoins dans leur environnement
  • Voir l’occupant s’installer
  • La logique de l’occupant

le choc économique de l’occupation

  • L’appauvrissement de la population civile
  • Des vies sous le signe de la pénurie
  • Des tensions sociales ravivées

Face à l’autorité occupante

  • Les étroites marges de manœuvre des maires
  • Devant les ordres de l’occupant : obéir ou s’esquiver ? S’opposer à l’occupant

Au contact des soldats

  • Des représentations plus complexes de l’ennemi
  • Échanger avec l’ennemi
  • Des Allemands pour lesquels on se prend d’affection

Philippe Salson est professeur agrégé et docteur en histoire. Il a soutenu, en novembre 2013, sa thèse intitulée : « 1914-1918 : les années grises. L’expérience des civils dans l’Aisne occupée », sous la direction de Frédéric Rousseau. Il est également membre du Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918 (CRID 14-18).

 

« Après les Ardennes occupées totalement durant quasiment toute la guerre, l’Aisne est le département qui voit dans son espace l’armée allemande la plus présente. C’est le département qui compte le plus de destructions du fait que de 1914 à 1918 le front y évolue et le nombre des réfugiés venant de ce département est important. »

Grégoire de Tours, 12 mars 2015

 

« En définitive, l’ouvrage qu’il consacre à l’occupation de l’Aisne pendant la Première Guerre mondiale se révèle être un véritable hymne à l’histoire locale, comprise ici non dans l’acceptation dédaigneuse que l’on entend encore trop souvent mais comme une démarche se plaçant au plus près des sources.  En publiant ce volume, l’auteur montre combien la monographie peut être porteuse d’un profond renouvellement des connaissances, pourvu qu’on soumette l’objet étudié à des grilles de lecture pertinentes et des interrogations neuves. »

Erwan Le Gall, En Envor, n°6, été 2015

 

« l’ouvrage de Philippe Salson s’avère très stimulant et remarquable. Outre le décryptage d’un ordinaire de la guerre vécu par des acteurs divers, ce travail permet de saisir la multiplicité des violences de guerre, qui ne se limitent donc pas a la seule violence physique. »

Stéphane Le Bras, Vingtième Siècle, n°128, 2015/4

 

« Le travail de Philippe Salson, très documenté, est donc une contribution importante à l’histoire de l’occupation de la France entre 1914 et 1918 et apporte à ce titre quelques éléments nouveaux : plus que ses prédécesseurs, il insiste sur le maintien de confrontations sociales dans la France occupée et met en valeur les différences entre les villes et les campagnes. »

Philippe Nivet, Cahiers Jaurès, n°218, 2015/4

 

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 19 juin 2019

Presses Universitaires de Rennes