Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les hommes dans les mouvements féministes

Socio-histoire d’un engagement improbable

Comment des hommes deviennent des militants féministes ? Dépassant l’apparent paradoxe de la question, ce livre y répond en développant une sociologie historique et politique de cet engagement statistiquement minoritaire et socialement improbable. À partir d’entretiens biographiques avec des militants et de sources d’archives diversifiées, il analyse ainsi les contextes historiques et militants et les trajectoires sociales qui ont rendu possibles ces engagements féministes en France, depuis les débuts de la Troisième République jusqu’à la période contemporaine.

Avec une préface d’Olivier Fillieule.

Avec le soutien de l’association Archives du féminisme et de la région Pays de la Loire.

2015

Alban Jacquemart

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Archives du féminisme

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 326 p.

ISBN : 978-2-7535-3566-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Olivier Fillieule

 

Socio-histoire du militantisme féministe des hommes

  • Engagements masculins pour les droits des femmes (1870-1940)
  • La mixité en question (1945-1980)
  • Des hommes exclus aux hommes (presque) absents (1980-2010)
  • Un féminisme sans sujet femmes

Les ressorts de l’engagement

  • Devenir militant féministe Rester militant féministe
  • Ne plus être militant, rester féministe
  • Carrières militantes
  • La réalisation d’un improbable engagement

Alban Jacquemart est sociologue, post-doctorant au Centre d’études de l’emploi et chercheur associé au Centre Maurice-Halbwachs. Ses recherches portent sur les mouvements féministes, le militantisme et le genre. Ce livre est tiré de sa thèse de doctorat soutenue en 2011 à l’EHESS et récompensée par le Prix de la ville de Paris pour les études de genre.

 

« le travail de Jacquemart est de grande qualité : bien écrit, très documenté, toujours explicite quand il s’agit de mettre en perspective les matériaux, que ces derniers relèvent de l’archive ou de l’entretien sociologique […], très érudit bien au-delà du seul thème de l’enquête,  minutieux dans la description mais se risquant à de réelles  propositions historiographiques et sociologiques générales, et classique dans sa construction  mais audacieux lorsqu’il propose d’endosser de manière affirmée la dimension de story-telling contenue dans tout récit d’enquête et de vie. »

Isabelle Clair, La vie des idées, 1er octobre 2015

 

« l’ouvrage d’Alban Jacquemart embrasse […] le sujet dans toute sa complexité, grâce à un travail de recherche précis et très documenté, toujours en nuances, et à des analyses fines, qui font la part belle à la dimension profondément humaine du militantisme féministe. »

Colette Pipon, Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°42, 2015

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes