Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les frontières de la solidarité

Les syndicats et les immigrés au cœur de l’Europe

Cet ouvrage analyse la syndicalisation des travailleurs migrants au Luxembourg pour en tirer des conclusions quant aux possibilités de renouvellement du syndicalisme et éclairer les enjeux du rapport des syndicats aux travailleurs migrants. Combinant enquête de terrain, démarche historique et données statistiques, l’auteur met en évidence les stratégies déployées par les syndicats en fonction de la diversité des configurations migratoires. En soulignant les contradictions entre la rhétorique de la coopération transfrontalière et les logiques de concurrence entre territoires et salariés, cet ouvrage interroge aussi les acquis et les limites de l’européanisation de l’action syndicale.

Avec le soutien du Fonds national de la recherche (Luxembourg) et du CEPS/INSTEAD.

2015

Adrien Thomas

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Res Publica

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 138 p.

ISBN : 978-2-7535-3570-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 12,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Les syndicats et l’immigration : (re)définir les frontières de la solidarité
  • La syndicalisation des travailleurs migrants
  • Des syndiqués passifs ?
  • « Se faire donner des leçons par des étrangers » : concurrences syndicales
  • Les ambiguïtés de l’européanisation syndicale

Adrien Thomas, politiste, est chercheur au Centre de recherche public en sciences sociales CEPS/INSTEAD (Luxembourg).

 

« Le syndicalisme est parfois considéré comme un sujet rébarbatif et un peu ringard un livre sur le modèles syndical luxembourgeois qui vient de paraître aux Presses universitaires de Rennes prouve le contraire. »

« Le livre d’Adrien Thomas a le grand avantage de poser ces questions avec lucidité. »

Henri Wehenkel, D’Letzebuerger Land, p 17, 23 janvier 2015

 

« Ce libre bref et dense, rigoureusement construit, traite d’un sujet fondamental pour l’évolution du syndicalisme luxembourgeois avec un souci permanent d’objectivité. »

Ben Fayot, Tageblatt, 29 & 30 janvier 2015

 

« L'auteur s'est penché sur le marché du travail très ouvert du Luxembourg et, en particulier, sur la question de la syndicalisation des immigrés et des travailleurs frontaliers dans un pays qui forme avec les régions voisines une sorte d'Europe en miniature. »

Claude Gengler, Le Quotidien, 18 mars 2015

 

« Force majeure de cet ouvrage passionnant, Adrien Thomas évite le double piège d’un pessimisme excessif (le syndicalisme ne réussit pas à attirer les immigrés) et d’un discours lénifiant (l’immigration serait sans effets sur la syndicalisation). »

Ismail Ferhat, Lectures, 23 avril 2015

 

« Avec ses 135 pages, le livre est un récit bref et agréable à lire, mais pas un simple survol. Les analyses sont parsemées d’encarts explicatifs ou d’extraits d’interviews que l’auteur a menées lui-même, qui rendent la lecture aisée même pour le grand public. »

Renée Wagener, Woxx, 28 août 2015

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes