Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Citoyenneté, République et démocratie en France

de 1789 à 1899

Les partisans de la République firent de la revendication du suffrage universel la clé de voûte de leur programme. 1792, 1848, 1871 furent donc les principales étapes de la naissance, en France, de la démocratie électorale, qui a pu se doubler d’une démocratie participative. Cependant, à l’aube du XXe siècle, les institutions républicaines et le principe même de l’égalité des citoyens dans l’ordre politique continuaient d’être fortement contestés, d’autant plus que d’autres citoyennetés étaient revendiquées, comme la citoyenneté sociale.

Capes-agrégation d’histoire.

2014

Serge Bianchi, Philippe Darriulat, Emmanuel Naquet et François Ploux

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Concours | Agrégation Histoire
Concours | Capes Histoire-Géographie

Collection : Didact Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 412 p.

ISBN : 978-2-7535-3496-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Révolution et Premier empire

  • Naissances du citoyen et d’une démocratie électorale (1789-1792)
  • La Première République, bourgeoise et démocratique (1792-1795) La République directoriale
  • la contre-révolution
  • La vie politique sous la république consulaire et l’empire

De la restauration monarchique à la renaissance républicaine

  • Inventer, faire vivre, une souveraineté
  • De la république retrouvée à la démocratie confisquée

Une transition démocratique (décembre 1851-octobre 1877)

  • Rétractation et expansion de l’espace politique
  • L’avènement de la démocratie électorale

La révolution est terminée ? Réaffirmation et confirmation de Marianne (1877-1899)

  • Marianne institutionnalisée
  • Marianne politisée et socialisée
  • Marianne interrogée : entre flux et reflux, réalités et limites de l’idée et du sentiment républicains

Serge Bianchi est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2. Il a notamment publié La Première République au village, Paris, CTHS, 2003 ; Des révoltes aux révolutions. Europe, Russie, Amérique (1770-1802) (manuel de concours), Rennes, PUR, 2004 ; La Garde nationale. Entre Nation et peuple en armes, Rennes, PUR, 2006 (avec Roger Dupuy, dir.) ; et dirigé l’ouvrage collectif Héros et héroïnes de la Révolution française, Paris, CTHS, 2012.

Philippe Darriulat est professeur d’histoire contemporaine, institut d’études politiques de Lille 2, IRHIS UMR CNRS 8529 Lille 3. Il a publié notamment Les patriotes : la gauche républicaine et la nation, 1830-1870, Paris, Éditions du Seuil, 2001 ; La muse du peuple, chansons politiques et sociales en France 1815-1871, Rennes, PUR, 2010.

Emmanuel Naquet, docteur en histoire, enseignant en classes préparatoires, est chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po Paris. Il a codirigé Être dreyfusard, hier et aujourd’hui (PUR, 2009) et vient de publier Pour l’Humanité. La Ligue des droits de l’Homme de l’affaire Dreyfus à la défaite de 1940, Rennes, PUR, 2014.

François Ploux est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Bretagne-Sud, Cerhio UMR CNRS 6258. Il a publié notamment Guerres paysannes en Quercy. Dans les campagnes du Lot (1810-1860), Paris, La Boutique de l’histoire, 2002 ; De bouche à oreille. Naissance et propagation des rumeurs dans la France du XIXe siècle, Paris, Aubier, 2003 ; Une mémoire de papier. Les historiens de village et le culte des petites patries locales, Rennes, PUR, 2011.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2017

Presses Universitaires de Rennes