Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les Plantagenêts et leur empire

Construire un territoire politique

À partir de 1066 et plus encore 1154, la formation d’un empire qui s’étend de l’Écosse aux Pyrénées a été un phénomène à l’origine de transformations majeures dans l’organisation des pouvoirs en Europe de l’Ouest. Pour affirmer leur domination sur l’étendue de ces territoires, les trois premiers Plantagenêts, Henri II, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre, entre 1154 et 1216, n’ont pas eu d’autre choix que de se mettre à parcourir ce vaste espace et d’y marquer visiblement, par des constructions, l’empreinte de leur pouvoir.

Avec le soutien du LAMOP de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

2014

Fanny Madeline

filet

Domaine : Histoire | Histoire médiévale

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 368 p.

ISBN : 978-2-7535-3494-0

Disponibilité : en librairie
Prix : 21,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

L’administration royale des chantiers : institutions et corpus, acteurs et fonctionnement

  • Les institutions du pouvoir Plantagenêt et la production d’un savoir administratif : état de la documentation
  • La gestion fiscale des ressources
  • Les acteurs du chantier : clercs, ingénieurs, notables

Contrôler les lieux et marquer l’espace : topographie de l’affirmation de la puissance publique

  • Le pouvoir du roi face à l’aristocratie : entre revendication du droit et usage de la force militaire
  • L’Église comme espace d’affirmation de la potestas regis
  • L’essor des villes et les travaux royaux « d’utilité publique » : entre patronage et construction du territoire
  • De la féodalisation des travaux d’intérêt commun à la définition des prérogatives de la Couronne

Constructions territoriales et délimitation des frontières de l’empire

  • La conquête des marches intérieures et l’émergence de nouveaux territoires
  • La militarisation et la construction des délimitations frontalières
  • Conquêtes et intégrations : la construction frontalière de l’imperium Plantagenêt
  • Intégration et désintégration des confins aquitains

Itinéraires et résidences : les pratiques de l’espace et la représentation du pouvoir

  • Itinéraires, constructions territoriales et stratégies identitaires des Plantagenêts
  • Les choix résidentiels et la représentation monumentale du pouvoir

Agrégée d’histoire, Fanny Madeline a effectué sa thèse à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Enseignante dans le secondaire, puis pensionnaire de la Fondation Thiers, elle est aussi membre du bureau de l’International Medieval Society et du CVUH, membre du comité éditorial de la revue Médiévales. Son travail porte sur la construction territoriale du pouvoir à travers les politiques de construction et les différentes formes de circulation du pouvoir et de ses représentants.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 août 2016

Presses Universitaires de Rennes