Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

La méritocratie républicaine

Élitisme et scolarisation de masse sous la IIIe République

Dans le département de la Seine, l’analyse des statistiques scolaires, ainsi que celle des rapports et correspondances des instituteurs et institutrices, font apparaître une école modernisée offrant des conditions d’accueil de plus en plus satisfaisantes malgré les difficultés matérielles de mise en œuvre de l’obligation scolaire. Mais ces archives montrent aussi une réalité moins favorable dans les quartiers ouvriers, témoignant de relations entre les milieux populaires et l’école plus complexes que ne le laissent supposer les représentations dominantes prévalant dans la mémoire collective.

Avec une préface de Jean-François Chanet.

2014

Jérôme Krop

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Éducation

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 176 p.

Illustrations : Couleurs

ISBN : 978-2-7535-3403-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 17,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Jean-François Chanet

 

  • Modernisation de l’enseignement primaire public et amélioration des conditions de scolarisation
  • Un enseignement primaire confronté aux disparités socio-spatiales
  • L’enseignement primaire public, entre distinction culturelle et sociabilité populaire
  • Quels dispositifs pédagogiques pour l’école urbaine à Paris ?
  • Méritocratie et élitisme républicain
  • Une scolarisation obligatoire incomplète

Jérôme Krop est professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine. Il est notamment chargé de cours à l’université de Rouen et à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

« Après des milliers de livres et de monographies sur l’école sous la IIIème République, on croyait que tout avait été dit. Et voilà que Jérome Krop bouleverse l’angle de lecture de cette histoire. C’est possible car il s’appuie sur une base documentaire inexploitée et unique : celle des centaines de rapports d’inspection des instituteurs de la Seine avant 1941. Extrêmement précis, ils apportent une vision précise de l’école au début de la IIIème République dans son fonctionnement quotidien. »

JARRAUD François, Le Café pédagogique, 22 novembre 2014

 

« on tient avec cet ouvrage une très nourrissante et neuve monographie sur l’élitisme républicain et la scolarisation de masse dans le département de la Seine a la Belle Époque. On y retrouve toutes les remarquables qualités des thèses de doctorat en histoire sociale centrées sur un corpus de sources labouré exhaustivement. C’est d’un grand prix ! »

Olivier Loubes, Vingtième Siècle, n°128, 2015/4

 

« Cette contribution à l’histoire de l’éducation nourrit une réflexion sur l’élitisme des républicains qui permet de mieux dessiner les contours de "l’idée républicaine" et de mieux comprendre le fonctionnement effectif de la République et son rapport à l’égalité. »

Claire Fredj, Le Mouvement social, 2015

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 27 mai 2016

Presses Universitaires de Rennes