Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Égouts et égoutiers de Paris

Le développement du réseau d’égouts de Paris fut à la fois un triomphe de la technique et une réussite politique. Les égouts eux-mêmes constituaient un phénomène culturel significatif, et les hommes qui y travaillaient suscitaient la fascination du public. Donald Reid montre en quoi l’observation des comportements des vidangeurs de fosses d’aisances et des égoutiers, et l’étude des représentations que les autres se font de ces travailleurs, permettent de réfléchir aux fondements matériels et culturels de la vie quotidienne.

Avec une préface de Michelle Perrot.

Dexter Prize 1992 de la Society for the History of Technology.

2014

Donald Reid. Hélène Chuquet (traduction)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 256 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2931-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Michelle Perrot

 

Les égouts

  • L’Ancien Régime
  • Égouts et ordre social
  • Travaux publics et Empire
  • La Visite
  • Les champs d’irrigation
  • La fin de Montfaucon

Représentations du travail et des travailleurs

  • Vidangeurs de fosses et égoutiers
  • Désordre à la surface, ordre souterrain
  • Le monde renversé
  • * Les égoutiers et leur syndicat
  • Au service du public
  • Le corps des égoutiers
  • La grève de 1977

Donald Reid, professeur d’histoire à l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill (États-Unis), est spécialiste de l’histoire sociale et culturelle de la France. Il est l’auteur d’un ouvrage sur Les Mineurs de Decazeville : historique de la désindustrialisation (Harvard University Press, 1985, traduction française, Decazeville, 2009) et de Germaine Tillion, Lucie Aubrac, and the Politics of Memories of the French Resistance (Cambridge Scholars Publishing, 2007). Il termine actuellement un ouvrage sur les travailleurs de Lip.

Traduction d’Hélène Chuquet.

 

« Même si les trois parties [de l’ouvrage] distinguent égouts et égoutiers, réalités et représentations, une des forces du propos est de montrer qu’elles sont entremêlées, les unes influant sur les autres, notamment dans le processus de "sublimation". L’ouvrage de Donald Reid lui-même y contribue, en nous promenant de l’obscure fange souterraine jusqu’aux clartés des pages littéraires et politiques consacrées à cet univers, en passant par l’espoir social qu’il parvient à faire sourdre de l’évocation des "forme[s] de coopération et de camaraderie" des égoutiers. »

Barbara Prost, Vingtième Siècle, n°128, 2015/4

 

« Emmêlant indissociablement histoire culturelle et histoire sociale, D. Reid offre ainsi une leçon de méthode et un panorama stimulant dont les zones ont déjà suscité d’autres recherches qui confirment la fécondité d’une histoire des soubassements les plus concrets de la modernité urbaine. »

Arnaud-Dominique Houte, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 70e année, 2015/4

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 décembre 2018

Presses Universitaires de Rennes