Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Alice Munro

Les silences de la nouvelle

Cet ouvrage, envisageant l’ensemble de l’œuvre de la nouvelliste canadienne Alice Munro (quatorze recueils entre 1968 et 2012), étudie la façon dont le silence quitte l’univers diégétique pour contaminer la narration et l’écriture, soit un passage des politiques du silence à une poétique du silence, sensible dans l’art de la nouvelle tel que le pratique Alice Munro.

2014

Corinne Bigot

filet

Domaines : Littérature | Littérature XXe siècle
Littérature | Littérature XXIe siècle

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 238 p.

ISBN : 978-2-7535-3451-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 19,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Traces et dessins du silence

  • Silences et « silenciement »
  • La violence du silence

Représentation du silence sur l’espace textuel

  • L’italique
  • Le tiret

Corps et lieux du silence

  • Le corps du silence
  • Paysages du silence

Mise en récit du silence

  • Mise en abyme du silence
  • Les silences de la nouvelle

Corinne Bigot est maître de conférences à l’université de Paris Ouest Nanterre. Spécialiste de littérature canadienne, elle est l’auteur d’une thèse sur les nouvelles d’Alice Munro, qui a inspiré cet ouvrage. Elle sera co-auteur avec Catherine Lanone d’un livre sur Dance of the Happy Shades publié aux PUF, Sunlight and Shadows, Past and Present.

 

« Corinne Bigot (…) révèle que c’est dans les creux, les secrets, les blancs que Munro s’exprime le plus. »

NOIVILLE Florence, Le Monde, 31 octobre 2014.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 28 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes