Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Algérie : sortie(s) de guerre

1962-1965

Souvent prisonnier de « mémoires affrontées », le traitement historique de la guerre d’Algérie a eu peine à sortir de tels horizons. La période postérieure au 19 mars 1962 est souvent absorbée, dans les images mentales des métropolitains, par un besoin de passer à autre chose, qu’exprime bien l’idée de liquidation du passé colonial. La compréhension de ce hiatus est centrale pour saisir les mécanismes de sorties de guerre.

Avec le soutien du CERHIO-Rennes de l’université Rennes 2.

2014

Vincent Joly et Patrick Harismendy (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire politique de la France au XXe siècle

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 232 p.

ISBN : 978-2-7535-3264-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Partir-arriver
  • Faire transition
  • Après-guerres

Patrick Harismendy est professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2 et membre du Centre de recherches historiques de l’Ouest (CERHIO-UMR CNRS 6258).

Vincent Joly est professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2 et membre du Centre de recherches historiques de l’Ouest (CERHIO-UMR CNRS 6258).

 

« après avoir présenté les principaux récits collectifs sur la fin de la guerre, [l’ouvrage] propose quelques perspectives pour l’écriture d’une histoire qui, intégrant des problématiques françaises et algériennes, puisse être recevable par tous. »

Alain Messaoudi, Lectures, 26 mai 2015

 

« Hormis quelques récits, dont celui, dominant, de l’exode des pieds-noirs, le silence sur ce qui s’est passé au lendemain de l’indépendance algérienne reste de mise (…). En publiant les actes d‘une journée d’études sur l’Algérie (…), les historiens Vincent Joly et Patrick Harismendy ouvrent une voie. (…) Un premier pas réussi – et, on veut le croire, prometteur. »

 

« intéressantes contributions »

SIMON Catherine, Le Monde des Livres, 26 septembre 2014.

 

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 juin 2016

Presses Universitaires de Rennes