Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

La liberté d’expression en Révolution

Les mœurs, l’honneur, la calomnie

Sous la Terreur, des milliers de personnes sont arrêtées et exécutées pour leurs opinions, leurs écrits ou leurs paroles jugés injurieux au nouveau régime. Charles Walton retrace ici les origines, les mécanismes et les enjeux de cette tragédie. Après 1789, la calomnie se répand, devient une arme politique et une source de préoccupation grandissante. Les luttes pour instituer des limites légales et morales s’intensifient autour de la notion d’opinion policée, à la fois synonyme de police et de civilisation de l’expression publique.

Avec une préface de Jean-Clément Martin.

Avec le soutien de la fondation Florence Gould.

2014

Charles Walton. Traduction de Jacqueline Odin

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Révolution française

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 320 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3315-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 21,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Jean-Clément Martin

L’Ancien Régime

  • L’opinion policée sous l’Ancien Régime
  • La culture de la calomnie et de l’honneur
  • Imaginer la liberté de la presse et ses limites à l’époque des Lumières
  • Des cahiers de doléances à la Déclaration des droits de l’homme

La Révolution française

  • De la lèse-nation à la Loi des suspects. Légiférer sur les limites
  • Les serments, l’honneur et les fondements sacrés de l’autorité
  • De la répression locale à la justice extraordinaire. Les limites en action
  • L’opinion policée sous la Révolution

Charles Walton est professeur associé en histoire et directeur du Centre d’études du XVIIIe siècle à l’université de Warwick. Il est aussi chercheur associé à l’Institut d’histoire de la Révolution française, université Paris I-La Sorbonne. Il travaille actuellement à une histoire de la réciprocité et de la redistribution pendant la Révolution française.

 

« L’auteur s’y intéresse à ce qu’il nomme « la culture de la calomnie et de l’honneur » : il montre que la Révolution détruisit les formes traditionnelles de sa régulation sans parvenir à les remplacer par de nouvelles, ce qui contribua puissamment à la radicalisation des attitudes et à la mise en place de la Terreur. »

COZ Yann, Les Clionautes, le 26 octobre 2014


Référencé dans le dossier du numéro 410 de L’Histoire paru en avril 2015, « Liberté de la presse ».

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 mai 2016

Presses Universitaires de Rennes