Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Saints guerriers

Georges, Guillaume, Maurice et Michel dans la France médiévale (XIe-XIIIe siècle)

L’expression est en soi un paradoxe : comment prétendre à la sainteté en portant les armes ? Les représentations, au sens large, de quatre figures importantes (Georges, Guillaume, Maurice et Michel) témoignent de la reconnaissance de la singularité du combattant et de la volonté des hommes d’Église d’offrir au guerrier une voie de salut spécifique.

Avec une préface de Catherine Vincent et Dominique Alibert.

Avec le soutien de l’université de Poitiers.

2014

Esther Dehoux

filet

Domaines : Histoire | Histoire médiévale
Histoire | Histoire religieuse

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 328 p.

Illustrations : Couleurs

ISBN : 978-2-7535-3334-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 21,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Catherine Vincent et Dominique Alibert

 

  • Comment faire du guerrier un saint ?
  • Des saints au service du monarque
  • Des saints au service de la réforme de l’Église

Docteur en histoire et chercheur rattaché au Centre d’histoire sociale et culturelle de l’Occident (Chisco‑ea 1587) de l’université Paris‑Ouest‑Nanterre‑La Défense, Esther Dehoux enseigne l’histoire­‑géographie au collège Édouard­‑Herriot et au lycée professionnel Rosa‑Parks de Rostrenen.

 

« La figure la plus riche, et la plus fréquente, est Michel. Modèle du noble laïc promu par le mouvement de la paix de Dieu, il est aussi vénéré comme « prince du peuple de Dieu » par les souverains, carolingiens puis capétiens. Pour les clercs, il incarne la lutte contre le Mal, si bien que son combat est souvent mené sans armure. Une figure complexe et riche, à l’image de cet ouvrage. »

L’Histoire

 

« Ce livre, vraiment passionnant et d’une lecture aisée, est accompagnée d’un cahier d’illustrations et d’annexes très complètes. Il ouvre de très nombreuses pistes à la fois pour l’histoire religieuse, l’histoire politique et l’histoire des rapports entre les deux. »

Évelyne Gayme, Inflexions, n°28, 2015.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 06 décembre 2016

Presses Universitaires de Rennes