Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Des sorcières comme les autres

Artistes et féministes dans la France des années 1970

Ce livre est le fruit d’une enquête auprès d’environ soixante-dix protagonistes de l’histoire des femmes en art entre 1970 et 1982, ainsi que de l’étude complète d’une quarantaine de revues d’art et de revues féministes. L’articulation entre une histoire des femmes et une histoire de l’art offre un panorama inédit de la scène artistique française des années 1970 et insère les questionnements féministes et de genre en art et en histoire de l’art, en écho aux ouvrages des historiennes anglo-américaines qui ont historicisé depuis longtemps leurs propres mouvements.

Publié avec le concours de l’association Archives du féminime et de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Quimper.

2014

Fabienne Dumont

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Art | Histoire de l'art

Collection : Archives du féminisme

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 570 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-3250-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 26,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Situation des femmes sur la scène artistique

  • Première strate d’entrée dans le monde de l’art : la formation
  • Diffusion de l’information : les revues d’art
  • Montrer et conserver : musées et expositions

Mise en place d’un réseau alternatif

  • L’Union des femmes peintres et sculpteurs (1881-1995)
  • La Spirale (1972-1982)
  • Féminie-Dialogue (1975-2009)
  • Femmes en lutte (1975-1977)
  • Collectif Femmes/Art (1976-1980)
  • Art et regard des femmes (mars 1978-1983)
  • Les autres constellations
  • Comparaison aux collectifs de plasticiens
  • Les recherches sur les femmes en histoire de l’art

Des œuvres sans critiques féministes évidentes

  • Cheminements abstraits
  • Une vision apaisée des femmes
  • Quelques mondes de l’étrangeté inquiétante, angoissante, voire terrifiante

Critiques des stéréotypes diffusés dans la société

  • Quelques conditions de vie féminine « privée » sous le regard des plasticiennes
  • Le travail du corps par les actions : l’intime de l’expérience érigé en symbole libérateur
  • Place des femmes dans la vie publique : la revendication d’une image différente dans les médias

Fabienne Dumont est docteure en histoire de l’art contemporain, professeure à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne et critique d’art. Des sorcières comme les autres – Artistes et féministes dans la France des années 1970 (Rennes, PUR, 2014) est un ouvrage issu de sa thèse. Elle est l’auteure de nombreux textes pour des revues, catalogues (elles@centrepompidou, Linder – Femme/Objet) ou ouvrages collectifs et la directrice de l’anthologie La rébellion du Deuxième Sexe – L’histoire de l’art au crible des théories féministes anglo-américaines (1970-2000) (Dijon, Les Presses du réel, 2011). Elle prépare un essai monographique, Nil Yalter – À la confluence des mémoires migrantes, du féminisme et du monde ouvrier.

 

« Dans cet ouvrage issu de sa thèse Femmes, art et féminismes dans les années 1970 en France, soutenue en 2014, l’historienne de l’art, Fabienne Dumont propose une défense et illustration de l’art des femmes de la décennie, mettant en évidence à la fois son intérêt, sa richesse, sa spécificité et sa sous-représentation dans les histoires de l’art et les espaces d’exposition. »

Ivanne Rialland, La cause littéraire, 26 janvier 2015

 

« Montrant un travail remarquable d’historienne, Fabienne Dumont mêle données chiffrées, analyse des discours et comparaisons avec les groupes d’artistes masculins mettant en évidence une véritable ségrégation sexiste. Surtout, c’est une histoire encore largement méconnue qu’elle fait émerger, celle de pratiques artistiques féminines habitées par les questionnements liés au féminisme et au genre qui ont été contraintes d’emprunter des chemins de traverse. »

Johanna Renard, Critique d’art, n°43, automne 2014

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 août 2016

Presses Universitaires de Rennes