Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

La philosophie d'après le cinéma

Une lecture de la Projection du monde de Stanley Cavell

C’est autour de La Projection du monde, célèbre livre de Stanley Cavell (1971), que s’agrègent les réflexions de cet ouvrage. En lisant lentement et patiemment l’œuvre de l’écrivain, Hugo Clémot propose une lecture de sa pensée cinématographique et philosophique, éclairée par les sources wittgensteiniennes et par l’ensemble du travail de Cavell.

Avec le soutien du Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et de l’Agence nationale de la recherche.

2014

Hugo Clémot

filet

Domaines : Art | Esthétique et philosophie de l'art
Art | Cinéma

Collection : Æsthetica

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 236 p.

ISBN : 978-2-7535-3295-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • « Une autobiographie de compagnons »
  • « Vues et sons »
  • « Photographie et écran »
  • « Le public, l’acteur et la star »
  • « Types ; les Cycles constituent des Genres »
  • « Des idées sur l’origine »
  • « Baudelaire et les mythes du cinéma »
  • « Le Militaire et la Femme »
  • « Le Dandy »
  • « La fin des mythes »
  • « Le Médium et les Médias du cinéma »
  • « Le monde comme mortel : l’âge absolu et la jeunesse »
  • « Le monde comme totalité : la couleur »
  • « L’automatisme »
  • « Digression sur un aspect de la peinture moderniste »
  • « La monstration (exhibition) et l’autoréférence »
  • « La caméra sous-entendue (The Camera’s Implication) »
  • « Les affirmations de certaines techniques »
  • « Reconnaître le silence »

Hugo Clémot est docteur et agrégé de philosophie, auteur du livre Les jeux philosophiques de la trilogie Matrix, Paris, Vrin, 2011.

 

« Une analyse détaillée de l’œuvre du philosophe américain S. Cavell, éclairant sa pensée cinématographique. Il montre notamment comment l’existence même du cinéma bouleverse le rapport au monde du spectateur à partir du moment où il est projeté sur l’écran. »

France Culture, 24 mai 2014

 

« En remettant à sa juste place l’œuvre de Stanley Cavell, l’ouvrage de Hugot Clémot débusque pour nous ce théoricien et nous force à voir un peu plus loin que le volume déjà classique sur Hollywood et la comédie du remariage que l’on a tous cité au moins une fois sans l’avoir réellement lu. Il est donc temps de lâcher son petit râteau et de se plonger plus en profondeur dans cet ouvrage. »

Freakosophy, 10 août 2014

 

« Le livre de Hugo Clémot trace un chemin clair et cohérent qui permet de s’orienter au milieu des difficultés et (parfois) des obscurités de La Projection du monde ; il constitue donc un outil fondamental pour approcher la « philosophie de l’expérience ordinaire du cinéma » telle que Cavell la conçoit. »

Daniele Lorenzini, Acta Fabula, vol. 16, n°1, janvier 2015.

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes