Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Les sens du travail

Migration, reconversion, chômage

Dans le sillage du pragmatisme puis de l’école de Chicago, cette enquête sociologique saisit les significations du travail quand on se trouve conduit dans une situation d’extranéité par rapport à cette « institution totale » des sociétés occidentales. Le débat public sur ce que travailler veut dire requiert ce pas de côté. Et c’est à l’épreuve des résultats ainsi obtenus que sont ici analysées les politiques sociales et de l’emploi, l’idée d’un revenu inconditionnel ou les « trappes à inactivité ».

Avec le soutien du Laboratoire méditerranéen de sociologie, UMR 7305.

2014

Yolande Benarrosh

filet

Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie

Collection : Le Sens social

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 208 p.

ISBN : 978-2-7535-3306-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

La vie au travail. Faire parler l’expérience

  • L’activité de reconversion ou le travail de l’entre-deux
  • La figure de l’étranger et la parole décalée

Le travail dans la vie, vu du chômage

  • Le travail en débat
  • Expériences et mises en scène du travail dans les récits des chômeurs

Le travail (en creux) dans les politiques publiques

  • Le portrait du bon chômeur ou l’autre face du travail comme désutilité
  • Les trappes à inactivité, la « valeur du travail » et les « penchants naturels » de l’homme

Yolande Benarrosh est professeur de sociologie à l’université d’Aix-Marseille et chercheur au LAMES. Ses travaux portent sur les normes et les significations du travail, sur les politiques de l’emploi qui façonnent ces normes. Ses enquêtes se déroulent aujourd’hui au Maroc, où elle observe le transfert et la réception de ces normes dans le contexte de l’actuelle mondialisation et de l’élargissement du marché européen à la rive sud de la Méditerranée. Un autre volet de ses recherches porte sur la ville de Tanger, ses habitants et ses « passants », d’hier et d’aujourd’hui.

 

« On ne peut que recommander la lecture de cet ouvrage […] C’est une sociologie décalée et engagée que nous offre Y. Benarrosh et qui permet de mettre le doigt sur les bonnes questions ou de tendre vers une formulation plus juste. Enfin, cet ouvrage a toute sa place pour être étudié comme « étude de cas » dans les formations universitaires de sciences sociales et de sciences politiques. L’auteure revient à l’origine de son questionnement, plutôt personnelle, pour mieux la dépasser et proposer une problématisation, une méthode d’enquête et un cadre d’analyse clairs et précis qui en font également un outil pédagogique. »

Laurence Le Douarin, Revue française de politique, vol. 65, n°1, 2015

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 août 2016

Presses Universitaires de Rennes