Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Le vitrail à Rouen, 1450-1530

« L’escu de voirre »

Avec cette étude de Caroline Blondeau, le milieu du vitrail à Rouen, si riche et avec toutes ses nuances, peut désormais trouver sa juste place dans la vaste histoire de la peinture en France de la fin du Moyen Âge. Il a été choisi de suivre l’atelier de la famille Barbe, une dynastie de peintres verriers, active entre le milieu du XVe siècle et les années 1530 au cœur des plus importants chantiers de la ville et de toute la Normandie.

Corpus Vitrearum.

Avec les soutiens du ministère de la Culture et de la communication, du fonds pour le développement de l’économie du livre en Haute-Normandie, du Centre André-Chastel et de l’université Paris-Sorbonne.

2014

Caroline Blondeau

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Hors collection (art)

filet

Format : 24 x 32
Nombre de pages : 340 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-3291-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 40,00 €

 

  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Caroline Blondeau est docteur de l’université Paris-Sorbonne.

 

« le grand mérite de cet ouvrage est de mettre en valeur une famille de peintres-verriers au style plutôt « classique », éloigné des productions plus originales qui suscitent davantage la curiosité des chercheurs. L’ouvrage de Caroline Blondeau contribue aussi à réévaluer la place d’ateliers et de peintres-verriers rouennais dans un secteur géographique doté d’un patrimoine vitré abondant et très divers. »

Raphaëlle Chossenot, Histara, 26 juin 2015

 

« Avec cette étude de Caroline Blondeau, le milieu du vitrail à Rouen, si riche, avec toutes ses nuances, peut désormais trouver sa juste place dans la vaste histoire de la peinture en France de la fin du Moyen Âge. »

TUAL Philippe, Paris-Normandie, 3 mars 2015.

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes