Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les formes du montage dans le cinéma d’avant-garde

Nourrie notamment par la réflexion de Theodor W. Adorno sur les concepts de dislocation et de dissonance en art, cette étude interroge les formes du montage dans le cinéma d’avant-garde en termes de passage d’une esthétique positiviste à une esthétique de la positivité. Elle met en lumière le renversement de la totalité, de l’unité et de la continuité en leur exact contraire : le fragment, l’hétérogène et la discontinuité.

Avec une préface de Nicole Brenez.

Avec le soutien du centre de recherche Rirra21, université Paul-Valéry-Montpellier 3.

2014

Vincent Deville

filet

Domaine : Art | Cinéma

Collection : Le Spectaculaire Cinéma

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 350 p.

Illustrations : Couleurs

ISBN : 978-2-7535-2900-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 21,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Nicole Brenez

 

Qu’est-ce que le montage ?

  • Le continu et le discontinu
  • Plastique de l’intervalle
  • Du sens à la sensation
  • Vers une théorie matérielle des formes

Démontages/dislocations

  • Fissurer le récit
  • Attaquer la figuration
  • Briser le cadre
  • Démanteler le dispositif

Remontages/dissonances

  • Radicaliser l’intervalle
  • Poétique du fragment
  • Montages-structurés : les cinéastes de la maîtrise
  • Ouvrir le montage : vertus de l’aléa

Vincent Deville est maître de conférences en études cinématographiques à l’université Paul-Valéry-Montpellier 3. Il a auparavant enseigné dans les universités Sorbonne-Nouvelle-Paris 3 et Paul-Verlaine-Metz, et travaillé au service pédagogique de la Cinémathèque française. Il a participé à plusieurs ouvrages collectifs, parmi lesquels : Dictionnaire de la pensée du cinéma (A. de Baecque, P. Chevallier, PUF, 2012), Le Cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle (N. Brenez, B. Jacobs, P.U. de la Sorbonne, 2010), CinémAction « Cinéma, arts plastiques » (S. Denis, 2007), Le Court-métrage français de 1945 à 1968 : de l’âge d’or aux contrebandiers (D. Bluher, F. Thomas, PUR, 2005).

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 septembre 2019

Presses Universitaires de Rennes