Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Louis Guilloux

Un écrivain dans la presse

Grand écrivain du XXe siècle, Louis Guilloux a aussi été journaliste et ce métier l’a fait vivre autant qu’il l’a inspiré dans l’écriture de ses romans. À travers les contributions de spécialistes de son œuvre, cet ouvrage analyse les rapports intenses, parfois conflictuels mais toujours passionnés, qu’entretint toute sa vie durant Louis Guilloux avec la presse. L’occasion de revenir sur les étapes clés de sa carrière, de la critique de cinéma aux feuilletons populaires.

Avec le soutien du Cellam, du laboratoire Versailles Saint-Quentin Institutions publiques (VIP), université de Versailles St-Quentin-en-Yveline (UVSQ).

2014

Jean-Baptiste Legavre et Michèle Touret (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature XXe siècle

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 278 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3278-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Une vie dans la presse, nécessité et engagements
  • Entre journalisme et littérature

L’ouvrage est co-édité par Jean-Baptiste Legavre, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université Panthéon-Assas (Paris 2), qui dirige l’école de journalisme de l’Institut français de presse. Michèle Touret, professeure émérite en littérature de l’université Rennes 2  a co-édité – avec Madeleine Frédéric – L’Atelier de Louis Guilloux en 2012 aux PUR.

 

« c’est un livre utile, jusque dans ses redites, simples traces de regards  croisés sur un même objet. D’une part, on y trouvera une foule de renseignements sur le foisonnement des journaux et des revues dans les décennies d’entre les deux guerres et d’après-Seconde Guerre, avec des décryptages très subtils de leur fonctionnement. D’autre part, on entrera  mieux dans l’univers de Louis Guilloux, à la fois l’homme – ses refus, ses passions, ses contradictions, qui le rendent infiniment attachant – et l’œuvre dont le journalisme éclaire, d’une manière indispensable, la genèse et les soubassements. »

Agnès Spiquel, Revue d’histoire littéraire de la France, n°4, 2014

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 16 octobre 2019

Presses Universitaires de Rennes