Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Black Mountain College

Art, démocratie, utopie

Créé en 1933 par John Rice, le Black Mountain College a été le théâtre d’une expérience sans précédent sur le plan artistique, éducatif et politique. Ce livre met en lumière l’utopie fondatrice dont il s’est nourri et décrit le contexte intellectuel, les contributions des artistes, des enseignants et des étudiants, ainsi que la liberté qui ont donné à ce College sa postérité.

En coédition avec le Centre international de poésie Marseille.

2014

Jean-Pierre Cometti et Éric Giraud (dir.)

filet

Domaines : Art | Histoire de l'art
Art | Arts contemporains

Collection : Arts contemporains

filet

Format : 17 x 24 cm
Nombre de pages : 196 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2895-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Jean-Pierre Cometti est professeur honoraire de l’université de Provence. Philosophe et traducteur, il a récemment publié Art et facteurs d’art, dans la collection « Æsthetica », aux Presses universitaires de Rennes.

Éric Giraud est écrivain et traducteur. Il a co-fondé la revue Issue 12345 (Poésie américaine et création contemporaine [2002-2004]). Il a récemment publié, entre autres, Kolchak, Derrière la salle de bains, 2011, et L’autobiographie des noms, Contre-mur, 2010.

Avec des contributions de Judith Delfiner, Arnaud Labelle-Rojoux, Éric Mangion, Charles Olson, Rachel Stella, Christian Tarting et Joëlle Zask.

 

« Dans ce livre collectif, la pluralité des approches forme un tout complémentaire et harmonieux, à l’image de la pluralité des dimensions impliquées dans l’expérience du Black Mountain College. »

Emilie Vergé, Nonfiction, 01 mai 2014

 

« Charles Olson, à la tête du BMC, insistait sur l’importance de la porosité des pratiques artistiques. À l’heure généralisée de l’intermedia, puis du transmedia, puis de l’internet des objets, une fois de plus le poète, à défaut d’être un bon gestionnaire, aura été voyant : "En ce milieu de XXe siècle, l’accent – dans la peinture comme dans la théorie politique – est désormais placé sur ce qui se produit entre les choses, et non sur les choses en elles-mêmes." On croit souvent réinventer la poudre, on ferait mieux de lire de la poésie. »

 Véronique Vassiliou, Cahier critique de poésie, 24 avril 2015

 

« une synthèse passionnante sur l’histoire de cette utopie qui valorisait l’esprit d’improvisation, la vie communautaire, et faisait de l’expérimentation le moteur de l’enseignement. »

Gwilherm Perthuis, Hippocampe, n°19, novembre-décembre 2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes