Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Baptiste Pellerin et l’art parisien de la Renaissance

Ce livre reconstitue la carrière de Baptiste Pellerin et la replace dans le milieu artistique parisien de la seconde moitié du XVIe siècle. Célèbre en son temps, qualifié d’« excellent peintre » par ses contemporains, Pellerin n’a cependant connu qu’une gloire éphémère. Les historiens de la peinture du XVIIe siècle ayant déjà oublié son nom, une grande partie de son œuvre dessiné fut attribuée au graveur Étienne Delaune, à qui il avait régulièrement fourni des modèles.

Avec une préface d’Henri Zerner.

Avec le soutien de l’École pratique des hautes études, de l’université Paris-Sorbonne et du Centre André-Chastel.

2014

Marianne Grivel, Guy-Michel Leproux et Audrey Nassieu Maupas

filet

Domaines : Art | Histoire de l'art
Art | Peinture

Collection : Art et Société

filet

Format : 17 x 24,5 cm
Nombre de pages : 280 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2728-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface d’Henri Zerner

 

  • Mort et résurrection
  • Baptiste Pellerin et le livre manuscrit
  • Baptiste Pellerin cartonnier
  • Les dessins pour les arts du métal : orfèvrerie, joaillerie et armures
  • Baptiste Pellerin et l’art monétaire

Marianne Grivel est professeur d’histoire de l’estampe et de la photographie à l’université Paris-Sorbonne.

Guy-Michel Leproux est directeur d’études à l’École pratique des hautes études.

Audrey Nassieu Maupas est maître de conférences à l’École pratique des hautes études.

 

« Il est question des rapports ambigus de Baptiste Pellerin et de la gravure, de la place du livre manuscrit dans son œuvre, du cartonnier, des dessins pour les arts du métal : orfèvrerie, joaillerie et armures, et, de l’art monétaire. Abondamment illustré par des œuvres de Baptiste Pellerin. »

Mémoire des Arts, numéro 113, mai-juin 2014

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes