Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Pratiques syndicales du droit

France XXe-XXIe siècles

Explorant les pratiques syndicales du droit en France aux XXe et XXIe siècles, ce livre s’intéresse à la manière dont les syndicalismes ont pensé et organisé leurs interventions sur le terrain de la justice et du droit, alors même que, producteurs de normes, ils contribuaient à les diffuser et à en contrôler le respect. Fruit de rencontres originales, cet ouvrage confronte les approches et les analyses d’acteurs syndicaux et de chercheurs issus de plusieurs disciplines.

Avec le soutien de l’Institut CGT d’histoire sociale, du Centre d’histoire sociale du XXe siècle et de l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne.

2014

André Narritsens et Michel Pigenet (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Droit

Collection : Pour une histoire du travail

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 456 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-3248-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Penser et organiser l’intervention syndicale
  • Produire des normes
  • La justice comme recours
  • L’arme du droit : usages et contournements

André Narritsens, ancien inspecteur des impôts, a été secrétaire national du syndicat national CGT des agents de la direction générale des impôts. Membre du bureau de l’Institut CGT d’histoire sociale, il a publié plusieurs ouvrages sur l’histoire de la Résistance dans les Pyrénées-Atlantiques et sur le syndicalisme et les luttes parmi le personnel des impôts.

Michel Pigenet est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne. Il dirige le Centre d’histoire sociale du XXe siècle depuis 2010. Spécialiste de l’histoire sociale des milieux populaires et de l’histoire du travail, il a publié de nombreux ouvrages et codirigé récemment, avec Danielle Tartakowsky, une Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours.

 

« La multiplicité des regards, la diversité des contributions de cet ouvrage et, surtout, la volonté affirmée de s’inscrire dans une étude des pratiques permettent d’appréhender finement les enjeux du recours au droit pour les organisations syndicales. On comprend en particulier les hésitations, les débats et les variations dans les stratégies mises en œuvre par les très nombreux acteurs concernés. Les pratiques syndicales du droit permet de saisir les façons dont les syndicats produisent, contrôlent, utilisent ou contournent les normes. »

Benjamin Pabion, Le Mouvement social

 

« L’apport de ce livre tient à la fois à la variété des approches (fondées sur de précieuses explicitations méthodologiques), à la diversité des sources écrites (syndicales, judiciaires, administratives…), et aux témoignages de grands acteurs […] ou de syndicalistes "ordinaires". L’examen des procédures d’enquêtes par les juristes est aussi très enrichissant pour les chercheurs en sciences humaines. Enfin, sur le "très contemporain", les contributions des politologues interpelleront l’historien en tant que citoyen sur le rôle des syndicats dans la construction d’une démocratie sociale. »

Nathalie Ponsard, Revue d’histoire moderne et contemporaine, n°62-4, 2015

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 juillet 2016

Presses Universitaires de Rennes