Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Continuité, classicisme, conservatisme dans les littératures postcoloniales

Cet ouvrage propose d’explorer les relations entre littérature et tradition en contexte postcolonial, tout en interrogeant les grands principes qui ont guidé jusqu’ici les études postcoloniales, en particulier la prégnance de l’activisme politique au cœur du travail de représentation littéraire et le lien sous-jacent entre rupture politique et innovation poétique. Qu’en est-il des auteurs qui choisissent de ne pas revendiquer et des œuvres qui ne relèvent pas de la littérature de combat ?

Avec le soutien de l’université d’Orléans.

2014

Cécile Girardin et Philip Whyte (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature XXe siècle

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 242 p.

ISBN : 978-2-7535-2837-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Continuité : expériences coloniales
  • Classicisme : formes et universaux
  • Conservatisme : le goût de la synthèse et de la mélancolie
  • Lectures à contre-courant : le miroir de l’Occident

Cécile Girardin est maître de conférences à l’université d’Orléans, spécialiste de littérature contemporaine anglophone. Son travail de recherche porte sur les études postcoloniales et la littérature indienne.

Philip Whyte est professeur dans le département d’anglais de l’université François-Rabelais de Tours. Sa recherche porte principalement sur la littérature anglophone de l’Afrique de l’Ouest.

 

« L’intérêt de l’ouvrage réside tant dans le rassemblement d’écrivains éminents du monde littéraire d’expression anglaise que dans les approches critiques innovantes que les contributeurs du volume ont entreprises. »

Vassiliki Lalagianni, Études littéraires africaines, n°38, 2014

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 23 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes