Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Entre la guerre et la paix

Neutralité et relations internationales, XVIIe-XVIIIe siècles

La neutralité est pratiquée par le Danemark et la Suède puis des Provinces Unies dans les conflits opposant la France à l’Angleterre aux XVIIe et XVIIIe siècles. Entendue comme un véritable choix de politique étrangère, la neutralité s’impose comme une question centrale dans le champ des relations internationales à la faveur du développement des échanges commerciaux et de la radicalisation des pratiques de guerre. Elle est une réalité complexe qui peut être étudiée en considérant le point de vue de différents acteurs : le diplomate, le négociant, le philosophe et le juriste.

Avec le soutien de l’université de Nantes.

2013

Éric Schnakenbourg

filet

Domaine : Histoire | Histoire moderne

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 376 p.

ISBN : 978-2-7535-2796-6

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Figures et déclinaisons de la neutralité

  • La neutralité au-delà de la non-belligérance
  • Le masque des neutres : neutralité, navigation et commerce dans les guerres des XVIIe et XVIIIe siècles

La diplomatie de la neutralité

  • Objectifs politiques et réalités commerciales : le gouvernement français et les neutres du Nord pendant les guerres de la fin du règne de Louis XIV (1688-1713)
  • La France et les neutres du Nord au prisme des guerres contre l’Angleterre dans la seconde moitié du XVIIIe siècle (1756-1783)

Les modalités de la neutralité au XVIIIe siècle

  • La neutralité dans l’horizon d’attente des Lumières
  • Des « Isles » de paix au milieu de la guerre : la neutralité dans les mondes ultra-marins

Éric Schnakenbourg est maître de conférences HDR d’histoire moderne à l’université de Nantes, membre du Centre de recherche en histoire internationale atlantique et membre de l’Institut universitaire de France. Ses recherches portent sur les relations internationales en Europe et dans l’espace atlantique aux XVIIe et XVIIIe siècles.

 

« Appuyé sur une bibliographie scandinave que l’auteur domine parfaitement, l’ouvrage comble avec bonheur une lacune historiographique et s’impose à tout lecteur soucieux de démêler l’écheveau complexe de la non-belligérance à l’époque moderne. »

DZIEMBOWSKI Edmon, Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, n°61-2, premier trimestre 2014

 

« pour la multiplication des angles d’attaque sur la neutralité, la richesse des exemples étudiés et la remarquable maîtrise d’une historiographie scandinave peu connue du public français […] on ne peut que recommander la lecture de cet ouvrage. »

Stéphane Jettot, Revue historique, n°673, 2015/1

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 26 septembre 2018

Presses Universitaires de Rennes