Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’exercice de la pauvreté

Économie et religion chez les franciscains d’Avignon (XIIIe-XVe siècle)

Grâce à l’analyse des méthodes comptables des franciscains d’Avignon, ce livre reconstruit les affinités historiques entre la religion et ce que nous, modernes, nous appelons l’économie. Il retrace notamment la façon dont s’imbriquèrent, dans la gestion franciscaine, le renoncement à la richesse et les échanges profitables pour promouvoir un mode d’administration et une normativité fondés sur l’évaluation et la mesure. Ces comptes éclairent d’une lumière très vive les fonctions de l’argent dans la société chrétienne à la veille de la Réforme.

Publié avec le soutien du CIHAM-UMR 5648 (Lyon-Avignon).

2013

Clément Lenoble

filet

Domaines : Histoire | Histoire médiévale
Histoire | Histoire religieuse
Histoire | Histoire économique

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 428 p.

ISBN : 978-2-7535-2737-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

De la pauvreté à la comptabilité

  • Dans l’ombre de la Commune et de l’hérésie
  • Le couvent, la Curie et les Spirituels
  • Gouvernement de la Communauté et archives conventuelles

Les incertitudes de l’échange

  • La production des comptes
  • Les mots d’une économie mendiante
  • Fortune et incertitudes de l’économie conventuelle

Comptabilité, économie du salut et gouvernement de la cité

  • Compter, mesurer, évaluer : l’usage du monde
  • Rester pauvre dans le marché
  • L’espace et le temps des échanges
  • Les pauvres de la cité et la circulation des richesses

Clément Lenoble, chargé de recherche au CNRS, membre du CIHAM-UMR 5648 (Lyon-Avignon), consacre l’essentiel de ses travaux à l’économie et aux techniques administratives médiévales qu’il a notamment enseignées à l’Université de Pékin (PKU).

 

« Si les implications juridiques, politiques et économiques de la théologie franciscaine sur la société du Moyen Âge sont bien connues, il n’en va pas de même pour les pratiques concrètes des frères, d’où le mérite de l’auteur d’avoir analysé ces comptes en détail en les replaçant dans leur contexte. »

Katrin Langewiesche, Archives de Sciences Sociales en Religion

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 18 septembre 2017

Presses Universitaires de Rennes