Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le Parti socialiste unifié

Histoire et postérité

Ce livre retrace la trajectoire météorique du Parti socialiste unifié, de son combat contre la guerre d’Algérie, à son déclin amorcé dès 1974 avec le ralliement de Michel Rocard au Parti socialiste, en passant par les barricades de Mai 1968. Ce faisant, il éclaire le rapport du PSU avec les institutions de la Ve République et il dévoile les multiples facettes de sa culture politique, anticapitaliste, anticolonialiste, anti-impérialiste et antimilitariste.

2013

Noëlline Castagnez, Laurent Jalabert, Marc Lazar, Gilles Morin et Jean-François Sirinelli (dir.)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Politique
Histoire | Histoire politique de la France au XXe siècle

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 336 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-2739-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 18,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Les composantes culturelles, identitaires et sociales du PSU
  • Un parti en quête d’un espace à gauche
  • Le PSU au carrefour des années 68 et 70
  • Déclin d’un parti, postérité d’un héritage

Noëlline Castagnez est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’université d’Orléans (POLEN EA 4710) et chercheur associé au CHSP.

Laurent Jalabert est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Pau et chercheur au groupe ITEM (EA 3002).

Marc Lazar est professeur d’histoire et de sociologie politique à Sciences-Po où il dirige le département d’histoire.

Gilles Morin est enseignant et chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XXe siècle (UMR-CNRS 8058).

Jean-François Sirinelli est professeur d’histoire contemporaine et directeur du centre d’histoire de Sciences-Po.

 

« La lecture de cette imposante étude nous donne quelques clés utiles pour comprendre le destin paradoxal d’un parti qui joua un rôle incontestable dans l’histoire de la gauche socialiste sans avoir jamais pu atteindre la taille critique qui permet à une formation de peser dans la vie électorale du pays »

DUPONT Claude, L'Ours, févr-14

 

« Le livre ici présenté, Le Parti socialiste unifié. Histoire et postérité, et le colloque qui l’a précédé exploitent en outre un large panel de sources désormais à la disposition de l’historien soucieux de poursuivre ses recherches. D’abord le fonds du PSU qui n’avait été jusqu’alors que peu exploité [] ainsi que l’intégralité de Tribune socialiste et de tous les dossiers de presse consacrés au PSU numérisés pour l’occasion par Sciences Po. »

Pierre-Emmanuel Guido, Histoire@Politique, 3 avril 2014 

 

« Cet ouvrage dessine ainsi le portrait d’un parti qui, par bien des aspects, conserve son caractère insaisissable. Cela tient d’abord à ce qu’il est un parti courant d’air, où idées comme militants passent mais ne restent pas […] Il apparaît surtout comme une marge et comme une passerelle : entre la gauche et l’extrême gauche, les mouvements sociaux et les partis politiques. »

Matthieu Tracol, Vingtième Siècle. Revue d’Histoire, 2014/2, numéro 122

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 21 juillet 2017

Presses Universitaires de Rennes