Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Histoire sociale des langues de France

Alors que plusieurs histoires sociales de langues ont été publiées, celle-ci est la première pour l’ensemble des langues de France. Elle prend en compte aussi bien les langues régionales ou minoritaires autochtones que celles de l’Outre-mer et celles de l’immigration ancienne ou récente, sans oublier la langue des signes française. Apportant une masse considérable d’informations sur un aspect méconnu de la société française, cette Histoire novatrice, de nature encyclopédique, est appelée à constituer un ouvrage de référence.

2013

Georg Kremnitz (dir.). Avec le concours de Fañch Broudic et du collectif HSLF

filet

Domaines : Histoire | Histoire longue durée
Sciences humaines et sociales | Sociolinguistique

Collection : Hors collection (sc. sociales)

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 912 p.

ISBN : 978-2-7535-2723-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 31,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Questions générales

Les langues de la France

  • L’évolution de l’espace communicationnel en France depuis le Moyen Âge
  • Les différentes langues de la France métropolitaine
  • Les langues de France métropolitaine non territoriales
  • La langue des signes

Les langues des départements et territoires d’outre-mer

Les langues d’immigration

L'Histoire sociale des langues de France réunit 70 auteurs français et étrangers à l'initiative d'un collectif composé de Carmen Alén Garabato (Montpellier), Klaus Bochmann (Leipzig), Henri Boyer (Montpellier), Fañch Broudic (Brest), Dominique Caubet (Paris), Marie-Christine Hazaël-Massieux (Aix-Marseille), Georg Kremnitz (Vienne), François Pic (Toulouse) et Jean Sibille (Toulouse).

 

« Synthèse inédite des connaissances et des enjeux des langues d'immigration, Histoire sociale des langues de France s'annonce comme un événement majeur. »

Le Télégramme, 07 octobre 2013

 

« Un ouvrage de référence à l'heure du débat sur la ratification de la Charte européenne. »

Ouest France, 9 octobre 2013

 

« Le champ balayé par cet ouvrage, réalisé avec l'appui de plusieurs dizaines de contributeurs, est d'une grande richesse : on y aborde autant les questions de "l'histoire du droit des langues en France" que de "la disparition des langues", ou encore de "l'interdit de la langue première (N.D.L.R. : maternelle) à l'école". On y fait le point sur "les langues kanak de la Nouvelle Calédonie" ou "la situation des langues à Mayotte". »

Dépêche du 29 novembre 2013

 

« Une monumentale Histoire sociale des langues de France, un grand travail collectif sous la direction de Georg Kremnitz. »

Jean Lebrun, La marche de l’histoire, France Inter, 26 novembre 2013

 

« Un tour du monde en 900 pages. »

Le Nouvel Observateur.fr

 

 

« Le livre Histoire sociale des langues de France (qui fait 905 pages !) est le résultat d’un remarquable travail mené par un collectif de plusieurs dizaines d’universitaires internationaux et dirigé par Georg Kremnitz, professeur de philologie romane à l’université de Vienne (Autriche) de 1986 à 2012. Destiné aux "spécialistes du langage et de la communication" et à un "public motivé", ce livre tente de donner "une vision aussi complète que possible de l’histoire de la communication" en France. Une histoire passionnante et inattendue ! Qui eût cru que l’unité linguistique dans l’Hexagone se soit faite si tard ? »

France TV info, Laurent Ribadeau Dumas

 

« Proposer pour la première fois aux spécialistes des sciences du langage et de la communication et au public motivé francophone une vision aussi complète que possible de l'histoire de la communication dans ce pays… À ce jour aucune autre entreprise comparable n'a été mise en œuvre… »

Le Figaro.fr

 

Une somme sans précédent de 900 pages, fruit d'un travail de neuf ans, cet ouvrage aborde les thématiques transversales propres à toutes les langues parlées en France depuis que l'ordonnance de Villers‐Cotterêts a prescrit l'usage exclusif du français dans l'administration du pays. »

La Croix

 

Ce projet est un défi, disons d’emblée que ce défi est tenu grâce à l’option adoptée d’une présentation de l’état des lieux de l’histoire sociale, un état des lieux qui n’ignore pas les enjeux dont toute langue fait l’objet mais sans verser dans la diatribe […]. Passionnante, cette histoire sociale des langues de France ne peut que nous stimuler à la scruter et à la poursuivre, car elle ne serait pas sociale si elle avait une fin. »

Andrée Tabouret-Keller, La linguistique

 

« Cet ouvrage collectif a tout pour devenir la bible des passionnés des langues minoritaires de l'Hexagone, abordant tous les aspects de cette question, du corpus juridique aux crispations idéologiques en passant par les enquêtes statistiques […]. On ne peut que conseiller la lecture de cette œuvre magistrale qui fait le tour de la question. »

Tudi Kernalegenn, Armen

 

« Je me suis immergée dans L’histoire sociale des langues de France. Je peux mesurer vraiment l’ampleur, les difficultés et la réussite du projet, entre le désirable et le possible […]. C’est une entreprise étonnante et passionnante, aussi bien par la masse d’informations recueillies que par leur articulation […]. Un résultat sans équivoque : l’exception française y est envisagée clairement dans tous ses aspects […]. De plus, l’ensemble est fort bien présenté 6 et fort correct […]. Le but de ce travail que je n’hésite pas à définir héroïque est précisément d’assabentar le public. J’ai comme l’impression que ce volume deviendra mon livre de chevet. »

Fausta Garavini

 

 

« ce livre réussit à donner une vision étendue de l’histoire de la communication linguistique en France. Il corrige la vision d’un monolinguisme absolu hérité de la Révolution et met en valeur les richesses culturelles du pays en fait le plus multilingue de l’Europe occidentale. »

Alber Valdman, French Review, 89.2, décembre 2015

 

 

« L’apport théorique de Georg Kremnitz est décisif. Tout cet ensemble donne une assise très puissante et très convaincante à une entreprise qui apporte indéniablement, selon les vœux des auteurs, des innovations théoriques et méthodologiques. L’Histoire Sociale des Langues de France (va-t-on désormais dire l’"HSLF" ?) est de toute évidence à présent à placer au rang des usuels indispensables dans toute bibliothèque de linguistique, et même – ce serait l’idéal – dans toute bibliothèque d’honnête homme vivant en France aujourd’hui et curieux de la réalité qui l’entoure. »

Gilles Siouffi, Revue de linguistique romane, Tome 79, n°313-314, janvier-juin 2015

 

 

« Cet ouvrage collectif est un état des lieux et une synthèse des recherches sur les langues de France. »

Magazine Bretons

 

« Dans son ensemble, le volume est une très efficace encyclopédie de la situation plurilingue de la France métropolitaine actuelle, un ouvrage de référence qui fournit, grâce notamment aux bibliographies qui complètent chaque chapitre, des pistes utiles à approfondir ultérieurement chaque contexte linguistique. »

Cristina Brancaglion, Ponti/Ponts, n°15, 2015  

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 28 juin 2016

Presses Universitaires de Rennes