Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

Chili 1970-1973

Mille jours qui ébranlèrent le monde

Grâce à une approche originale combinant sources écrites et enquête orale, science politique, sociologie et histoire, cette étude très fouillée reconstitue la dynamique du mouvement révolutionnaire chilien, vu « par en bas », au niveau des entreprises occupées, des ceintures industrielles, des quartiers populaires. Basé sur la respiration des politiques du conflit qui ont rythmé la « voie chilienne au socialisme », ce livre montre le développement et la radicalisation du mouvement ouvrier, les formes d’organisation d’une classe mobilisée et les répertoires d’action utilisés.

Avec une préface de Michael Löwy.

2013

Franck Gaudichaud

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Des Amériques

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 346 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-2663-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 20,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Michael Löwy

 

Le Chili de l’Unité populaire

  • Un État de compromis ? Les fondements des relations entre mouvement ouvrier, partis et État
  • Éléments d’un processus conflictuel : conditions socio-économiques et situation des mouvements ouvrier et social en 1970
  • Les partis politiques de gauche et la « voie chilienne au socialisme »

Vers le débordement ? De l’échec des Comités de l’Unité populaire à l’Assemblée de Concepción

  • Pouvoir populaire et mesures en faveur de la participation sociale
  • Tensions politiques et radicalisation du mouvement ouvrier
  • Les premiers signes de débordement

Des Cordons industriels en soi aux Cordons industriels pour soi

  • Maipú-Cerrillos : esquisse des conditions d’une expérience de classe
  • L’octobre rouge chilien : une profonde crise politique
  • La normalisation civilo-militaire
  • Organisation, représentations et place du pouvoir populaire au sein de la « voie chilienne »

Répertoires du pouvoir populaire, territoires mobilisés et menaces de coup d’État

  • Des mobilisations collectives radicales sans alternative politique ?
  • Le « Tancazo » et ses suites
  • Quand la ville est en lutte. Territoires et répertoires du pouvoir populaire
  • La révolution désarmée

Franck Gaudichaud est spécialiste du Chili et des mouvements sociaux en Amérique latine, sur lesquels il a déjà publié plusieurs livres et articles. Après avoir fait des recherches à Santiago du Chili, il a enseigné dans les universités de La Rochelle et d’Amiens. Il est désormais maître de conférences en civilisation latino-américaine à l’université de Grenoble et chercheur à l’ILCEA (Institut des Langues et des Cultures d’Europe et d’Amérique – E.A. 613). Ce livre est issu de son travail de thèse de doctorat en science politique, réalisé sous la direction de Michael Löwy (université Paris VIII).

 

« Le travail de Franck Gaudichaud constitue un apport indispensable pour comprendre ces Chiliens qui, comme les Parisiens de 1871 et les travailleurs de Barceloe de 1936, sont eux aussi montés « à l'assaut du ciel ». »

L'Anticapitaliste, novembre 2013.

 

« Il faut lire cet ouvrage pour comprendre « ces mille jours qui ébranlèrent le monde », pour raviver les débats autour d’hypothèses stratégiques pour l’émancipation (de toutes les exploitations et dominations), en mettant au centre de « nos » préoccupations, l’auto-organisation démocratique des dominé-e-s et l’unité à construire au-delà des intérêts patiellement contradictoires. »

EPSZTAJN Didier, Entre les lignes entre les mots, 11 octobre 2013

 

« Alors que jusqu’ici l’histoire récente du Chili avait été surtout examinée d’un point de vue économique ou institutionnel, ce livre issu d’une thèse, étudie le mouvement social, vu depuis la base. » 

SALLES Jean-Paul, Revue électronique Dissidences, n°6, 30 décembre 2013

 

« Grâce aux sources orales et écrites qu’il mobilise, Franck Gaudichaud livre un travail passionnant et novateur. [] L’auteur parvient à écrire une histoire de l’Unité populaire « par en bas » et permet, à travers son dialogue avec les politistes français, de penser le Chili de l’Unité populaire comme un modèle de réflexion sur les rapports entre champ protestataire, champ militant et État »

Vingtième Siècle. Revue d'histoire 2014/2, N° 122


« Cet ouvrage retraçant fidèlement [l’histoire de l’Unité Populaire] devrait sans aucun doute devenir une référence incontournable sur la question. Le principal atout de cette étude est de parvenir à rendre vivante une expérience passée sans négliger une rigoureuse méthode scientifique. La lecture de Chili 1970-1973 Mille jours qui ébranlèrent le monde est recommandée, riche d’enseignements pour tous ceux qui souhaitent repenser la démocratie et le changement social. »

Thomas Posado, Lectures, 24 mars 2014

 

« Issu d’un travail de thèse doctorale, l’ouvrage fourmille de détails et de chiffres, sans toutefois que la lecture en pâtisse. »

Pepita Esteban, Le Monde diplomatique, mai 2014

 

« Ce travail suscite évidemment de l’amertume face à une tentative d’émancipation sociale avortée, l’œuvre n’en est pas moins salutaire pour apprendre du passé et prévenir à l’avenir des mêmes pièges. »

Thomas Posado, Recherches internationales, numéro 98, janvier-mars 2014

 

« le texte de Gaudichaud répond à des questions importantes sur l’expérience socialiste chilienne, il reconstruit une partie de son histoire »

Veronica Valdivia, Le Mouvement social, n°251, 2015/2

 

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 29 août 2016

Presses Universitaires de Rennes